France
URL courte
Par
17155
S'abonner

«Il faut prendre du temps pour expliquer» aux gens le fonctionnement des vaccins afin d’éliminer leurs inquiétudes, a estimé Rémi Salomon auprès d’Europe 1. Un appel qui intervient alors que la vaccination obligatoire du personnel soignant est sur la table.

Sur fond des appels permanents à se faire immuniser émis par les autorités sanitaires françaises et internationales, par le gouvernement et les chercheurs, Rémi Salomon, président de la Commission médicale d'établissement de l'AP-HP, propose de modifier la méthode pour relancer la campagne de vaccination.

Selon lui, il conviendrait d’utiliser plutôt la pédagogie pour arriver à convaincre les réfractaires.

«Les messages sont trop souvent des injonctions à y aller, il faut prendre le temps d'expliquer dans le détail», a estimé M.Salomon au micro d’Europe 1. 

En revenant sur son expérience personnelle, il a déclaré avoir réussi à prouver la sécurité de vaccins contre le Covid-19 à son fils qui s’en méfiait.

«Je lui ai expliqué en détail ce qu'est un vaccin ARN, qu'il n'y a pas de risque à long terme, que ça ne touche pas à la fertilité, au patrimoine génétique... Qu'il n'y a pas de raison de s'inquiéter».

Comme certaines personnes se posent probablement les mêmes questions sur les éventuels risques, «il faut expliquer, prendre du temps comme je l'ai fait avec mon fils», conclut-il.

Par ailleurs, il a commenté la nouvelle campagne publicitaire faite par l’Agence régionale de la santé PACA, laquelle comporte des photographies de personnes qui s’embrassent ou se rassemblent pour un concert, avec une inscription «Oui, le vaccin peut avoir des effets désirables». Pour le représentant des soignants de l’AP-HP qui a soutenu cette initiative, c’est un «message percutant».

De nombreuses incitations

Alors que le variant Delta, plus contagieux que la souche britannique, se propage en France, les exhortations à se protéger contre le Covid-19 se multiplient. Castex a émis cette semaine l’hypothèse d’étendre l’obligation vaccinale aux soignants, mais aussi «plus largement». Vendredi, le ministre de la Santé a tenu à préciser que la question était «abordée pour les soignants» uniquement, «pas pour les Français» en général. 

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche (JDD), Alain Fischer a estimé que les gens qui attendent «commettent une erreur». Selon lui, une nouvelle vague peut devenir réelle à défaut du pourcentage insuffisant de la population vaccinée.

«Tout se joue dans les quinze jours à venir [pour éviter] une quatrième vague liée à la fois au variant Delta, à la reprise des contacts, à la rentrée scolaire, au climat plus favorable au virus», a indiqué le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.

Dans une tribune publiée dans le JDD, les numéros un de la CFDT et du Medef, Laurent Berger et Geoffroy Roux de Bézieux, souhaitent «réveiller le sens civique de chacun», en appelant «solennellement les salariés à se faire vacciner sans tarder». Ils estiment que non seulement les soignants doivent être soumis à la vaccination obligatoire, dispositif étudié par l’État, mais aussi «tous les professionnels en contact avec le public».

Comme Rémi Salomon, Olivier Véran et Bruno Le Maire, M.Fischer s’est également dit favorable pour la vaccination obligatoire des soignants «pour eux mais aussi pour protéger les patients». «C'est un principe de responsabilité et d'exemplarité», a-t-il conclu.

Selon la Fédération hospitalière de France (FHF), «seuls 57% des professionnels des Ehpad et 64% des professionnels des établissements de santé ont reçu au moins une dose de vaccin», ce qui représente un niveau inquiétant pour le gouvernement.

Le projet de loi visant à rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 chez les professionnels de santé dans les Ehpad et les hôpitaux fait actuellement l’objet d’une polémique.

 

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
vaccin, épidémie, Alain Fischer, Covid-19, vaccination
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook