France
URL courte
Par
9220
S'abonner

Les employés peuvent-ils s’absenter de leur poste pour partir se faire vacciner contre le Covid-19? Le site du gouvernent français confirme que cette option est possible, ce qui a été en plus confirmé par le ministre de la Santé vendredi 2 juillet.

Pour recevoir une première ou deuxième dose du vaccin contre le Covid-19, les employés ont le droit de s’absenter de leur travail pour quelques heures, a confirmé ce 2 juillet le ministre de la Santé Olivier Véran.

«Je vous confirme que vous avez le droit, automatiquement, à une autorisation d'absence de quelques heures que vous n'aurez pas à rattraper, qui ne sera pas imputée sur votre salaire, pour pouvoir avoir cette démarche de vaccination», a-t-il déclaré.

En outre, le site de l'administration française détaille les trois scénarios où un employé peut s’absenter de son poste de travail pour quelques heures afin de se faire vacciner.

Aucun frein

De plus, Olivier Véran a tenu à souligner qu’il n’y avait aucun frein aujourd’hui à la vaccination. Le ministre a détaillé que le rendez-vous pour la première dose de vaccin peut être pris dans un centre, alors que la deuxième vaccination peut être effectuée dans un autre, si la personne est en vacances ou en déplacement.

«Il n'y a aucun frein qui existe aujourd'hui. Nous avons des vaccins, nous avons des centres partout où vous êtes, vous avez un délai extrêmement long pour pouvoir recevoir la deuxième injection, vous pouvez recevoir les deux injections partout où vous le souhaiterez et si vous travaillez vous pouvez vous absenter de votre travail gratuitement pour vous faire vacciner», a-t-il expliqué.

Les trois scénarios

Le site précise que, dans le cas d’une vaccination dans un service de santé au travail ou en situation d'affection de longue durée exonérante, l’employé peut prendre un rendez-vous lors de son temps de travail et partir pour la vaccination, alors que son employeur n’a pas le droit de s’y opposer.

«Si le salarié choisit de passer par son service de santé au travail, il est autorisé à s'absenter sur ses heures de travail. Aucun arrêt de travail n'est nécessaire et l'employeur ne peut en aucun cas s'opposer à son absence», détaille le site.

En outre, les salariés qui souffrent de certaines maladies, dont le cancer, l’insuffisance cardiaque ou le diabète, ont également le droit de procéder avec une autorisation d’absence au vu de leur état de santé.

Enfin, dans tous les autres cas, un employé peut toujours fixer son rendez-vous pour une vaccination lors de ses horaires de travail. Toutefois, il doit prévenir son employeur et s’organiser afin que cela n’altère pas le processus de travail.

Le risque d’une nouvelle vague?

Alors que la campagne de vaccination continue dans le pays, Olivier Véran a mis en garde contre la propagation du variant Delta qui semble prendre de plus en plus de force et représente déjà «près d'un tiers» des cas positifs en France.

Le ministre a estimé que la quatrième vague pourrait couvrir le pays avant la fin de l’été.

«Je pense qu'il y a une menace potentielle de reprise épidémique dès cet été», a-t-il conclu.

Lire aussi:

Darmanin proscrira les mains courantes pour lutter contre les violences conjugales: «Inutile mais, en plus, dangereux»
La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
vaccin, Covid-19, santé, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook