France
URL courte
Par
11386
S'abonner

Inciter les Français à se faire vacciner davantage en utilisant notamment le pass sanitaire? Selon Gabriel Attal, le gouvernement examine cette modalité alors que l’immunisation obligatoire du personnel soignant est déjà sur la table.

Selon une récente enquête Odoxa-Backbone Consulting réalisée pour Franceinfo et Le Figaro, 58% des sondés sont favorables à ce que la vaccination soit obligatoire pour tous. Afin de convaincre les Français, le gouvernement n’exclut pas l’idée d’incitations, d'après Gabriel Attal.

Interrogé ce 5 juillet sur France Inter à ce propos, le porte-parole du gouvernement a estimé: «On peut aussi imaginer des incitations. Inciter les Français à se faire vacciner davantage en utilisant notamment le pass sanitaire, c'est ce qu'a proposé le Premier ministre comme piste».

​D’après le secrétaire d'État, «on peut imaginer que le périmètre du pass sanitaire puisse évoluer, qu'il puisse concerner davantage d'activités» outre les grands rassemblements, les discothèques, les voyages. Il a également évoqué la question de la gratuité des tests et de leur prise en charge par la sécurité sociale.

«Tout cela est en débat», a conclu M. Attal.

Les exhortations se multiplient

Face à la menace du variant Delta et d'une quatrième vague dès l’été, les exhortations se multiplient, alors que selon la Santé publique, depuis le début de la campagne de vaccination en France plus de 33 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 50,69% de la population totale).

Le gouvernement prépare actuellement un projet de loi rendant obligatoire la vaccination pour les soignants. Olivier Véran a établi comme objectif une immunisation à «au moins une dose» pour 80% des professionnels des Ehpad et des établissements de santé «d'ici le mois de septembre», mais s’est dit favorable à ce qu’une loi en ce sens soit adoptée le plus rapidement possible.

Une centaine de professionnels ont exhorté dans une tribune le gouvernement à rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 pour les soignants des hôpitaux et des Ehpad «avant le début du mois de septembre». Le texte a été rédigé par 96 médecins, notamment plusieurs chefs de service de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) ou encore l'ancien directeur général de Santé publique France, François Bourdillon.

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche (JDD), Alain Fischer a estimé que les gens qui attendent «commettent une erreur». D’après lui, le spectre de la nouvelle vague peut devenir réel à défaut d’un pourcentage insuffisant de vaccinés.

Invitée ce 2 juillet sur RMC, Dominique Le Guludec, la présidente de la Haute Autorité de santé, a en outre jugé qu’il «faudra peut-être envisager la vaccination obligatoire pour l’ensemble de la population de plus de 12 ans».  Selon elle, durant cet été, la HAS envisage de proposer certains médicaments, en particulier à ARN, qui «auront probablement une autorisation de mise sur le marché ou pas chez les enfants de moins de 12 ans».

«La vaccination, c'est la seule digue contre ce qui nous pend au nez, ce qui menace d'arriver, qu'il y ait une quatrième vague, pourquoi pas une cinquième vague», a insisté Le patron du MoDem et Haut-commissaire au plan, François Bayrou.

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
vaccination, Gabriel Attal, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook