France
URL courte
Par
18683
S'abonner

L’initiative d’un «label sanitaire vaccin» pour les entreprises niçoises a été positivement accueillie par les commerçants et la population, selon BFM TV. Une incitation locale à la vaccination de plus sur fond de préoccupations de la propagation du variant Delta.

Annoncé par Christian Estrosi, le «label» spécial, qui peut être attribué par la municipalité niçoise aux commerçants est entré en vigueur. Il s’agit de la deuxième initiative de ce genre liée à la pandémie de Covid-19 et lancée par la municipalité niçoise.

«J’ai décidé de mettre en place un "label sanitaire vaccin". Celui-ci permettra aux restaurants et aux commerces, sur la base du volontariat, d’indiquer à leur clientèle que tout leur personnel est vacciné. Apposé à l’entrée des établissements, ce label sera un gage de confiance pour les clients. Je labelliserai les premiers établissements dès la semaine prochaine», a annoncé le maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d’Azur à Nice-Matin le 1er juillet.

Deuxième initiative de Nice

Le premier label de «confiance sanitaire» avait été créé après le premier confinement pour encourager les commerçants à mettre en place les mesures sanitaires. 

Le dispositif récent est axé sur la vaccination, son lancement ayant été positivement perçu par les milieux professionnels concernés, indique BFM TV.

«Les touristes sont énormément sensibles à ça. Notre clientèle italienne, parce que nous sommes frontaliers, nous sommes à 30 kilomètres de l'Italie, va être très sensible à ce label. Il faut rassurer tout le monde», a mis en valeur le secrétaire général de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) Nice Christophe Souques sur BFM TV.

L’obtention du label porte un caractère déclaratif, c’est-à-dire qu’une entreprise doit monter un dossier administratif prouvant le fait que tout son personnel est vacciné et sa volonté de se voir attribuer ce sigle.

Les autorités envisagent d’effectuer des contrôles aléatoires des commerçants ainsi labélisés.

Nice menacée par le Delta

La nouvelle incitation à la vaccination de la mairie de Nice vient au moment où plus de 60% des Niçois sont déjà vaccinés, indique à BFM TV Véronique Borré, directrice de l'agence sanitaire environnementale Nice Côte-d'Azur.

Les chiffres du Covid-19 étant toujours au vert pour l’instant, le maire de Nice a quand même exprimé ses préoccupations par le variant Delta sur LCI le 28 juin.

Ayant constaté un ralentissement de la campagne de vaccination dans sa Métropole, Christian Estrosi a demandé au gouvernement français d’examiner la possibilité d’instaurer un pass sanitaire pour que les personnes non-vaccinées ne puissent pas avoir accès aux restaurants, magasins, théâtres, etc. En cas de détérioration de la situation sanitaire locale, M.Estrosi n’a pas non plus exclu la reprise de strictes mesures anti-Covid à Nice comme par exemple l’«obligation du port du masque dans certains secteurs».

En Russie, une exonération fiscale pour motiver

Confrontée à une croissance exponentielle des nouvelles contaminations, y compris par le variant Delta, la ville de Moscou a déjà pris plusieurs mesures qui incitent les gens de se faire vacciner.

Depuis le 28 juin, les restaurants et cafés de la capitale russe ne peuvent accueillir que les clients ayant été complètement vaccinés ou ayant guéri du Covid-19 il y a moins de six mois, code QR à l’appui.

Les autorités sanitaires de Moscou ont plus tôt obligé plusieurs types d’entreprises travaillant dans le secteur des services à organiser avant le 15 août 2021 la vaccination de minimum 60% de leur personnel.

Pour donner à cette campagne d’incitation une dimension plus économique, le maire de Moscou Sergueï Sobianine a annoncé le 3 juillet que les 100 premières entreprises dont au moins 60% de leurs travailleurs seraient vaccinés pourraient obtenir des subventions égales à leurs impôts.

«Les 100 premières entreprises, organisations et entrepreneurs individuels, qui se conforment à l’exigence de vacciner 60% de leurs travailleurs recevront des subventions égales à 100% de l’impôt sur le revenu des personnes physiques acquitté au cours des 12 derniers mois, mais pour un montant maximum de cinq millions de roubles» ce qui équivaut à 57.000 euros, a indiqué M.Sobianine dans le communiqué.

Lire aussi:

Cartouche reçue par courrier: la maire d’une commune des Landes réagit 
Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Tags:
Nice, vaccination, labellisation, commerce, Covid-19, variant Delta du Covid-19, Moscou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook