France
URL courte
Par
8012
S'abonner

Annulé en 2020, le feu d’artifice du 14-Juillet se tiendra bien à Lyon cette année. Les tirs reprendront chacune des sept couleurs de l’arc-en-ciel. Aucun lien avec les symboles de la communauté LGBT, selon la mairie.

Alors qu’à Paris les militaires réalisent leurs dernières répétitions en vue du traditionnel défilé du 14-Juillet, les artificiers font de même dans plusieurs grandes villes de France. Les feux d’artifices, annulés un peu partout en 2020 pour cause de pandémie, font en effet leur retour cette année.

À Lyon, les numéros pyrotechniques ont d’ailleurs causé quelques remous, la mairie annonçant une animation «en sept tableaux de 2 minutes dédiés chacun à une couleur de l’arc-en-ciel». Certains n’ont pas manqué d’y voir une référence au drapeau de la communauté LGBT, alors que le «mois de la Fierté» vient de se terminer.

Une allusion balayée par la municipalité, qui préfère y voir un symbole d’optimisme après des mois de crise sanitaire.

«Ce n'est pas du tout une référence à la communauté LGBT, mais plutôt à l'espoir d'après pandémie. Ce n’était pas non plus l'intention de l'artificier», explique ainsi la mairie contactée par Lyon Mag.

Baptisé Le soleil après la pluie, le spectacle se veut éco-responsable, la société d’artificiers s’engageant à planter des arbres pour compenser l’empreinte carbone de l’animation, précise encore la mairie dans un communiqué. Le tir aura lieu depuis la colline de Fourvière et sera réalisé à une grande hauteur, pour être vu du plus grand nombre.

D’autres métropoles accueilleront également des festivités pour la Fête nationale, après en avoir été sevrées en 2020. Bordeaux aura ainsi droit à son feu d’artifice sur la Garonne, alors que des défilés militaires auront bien lieu à Toulouse, Marseille . Comme chaque année, la ville de Nice rendra pour sa part hommage aux victimes de l’attaque terroriste ayant fait 86 victimes le 14 juillet 2016.

Les spectacles de pyrotechnie ont cependant été annulés à Lille, la préfecture du Nord y redoutant une reprise de la circulation du coronavirus.

Un mois aux couleurs LGBT

Plusieurs autres polémiques sur l’affichage des couleurs LGBT ont eu lieu ces dernières semaines. Après le vote hongrois d’une loi interdisant la promotion de l’homosexualité, la mairie de Munich avait notamment demandé une illumination de son stade aux couleurs de l’arc-en-ciel, en vue du match Allemagne-Hongrie.

La demande avait finalement été repoussée par l’UEFA, suscitant la colère de plusieurs grandes entreprises allemande, de BMW jusqu’à Siemens. Certaines d’entre elles avaient alors décidé de floquer leur propre logo des couleurs de la communauté LGBT.

Plus généralement, le mois de juin, décrété mois de la fierté depuis plusieurs années, a vu plusieurs acteurs publics ou privés afficher leur soutien au mouvement LGBT. Jusqu’à parfois provoquer l’incompréhension du côté des clients ou utilisateurs. Au Canada, Ikea a ainsi sorti une gamme de sofas dont les coloris ont été choisis du fait qu’ils symbolisent divers genres ou orientations sexuelles, s’attirant les moqueries sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:

«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpellier - vidéos
Le pass sanitaire désormais obligatoire pour la pratique du football
L’intrusion de gens du voyage met ce club du foot français dans une «situation catastrophique» - photos
Tags:
feu d'artifice, Fête nationale française (14 juillet), Lyon, LGBT
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook