France
URL courte
Par
6621324
S'abonner

Après l’annonce par Emmanuel Macron de nouvelles mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le porte-parole du gouvernement a annoncé ce 13 juillet que les autorités feraient preuve de «souplesse» dans l’application des règles du pass sanitaire pour trois catégories de Français.

Gabriel Attal a annoncé que certaines catégories de Français pourraient bénéficier de «souplesse» en ce qui concerne le pass sanitaire. Le porte-parole du gouvernement a parlé notamment de «trois situations spécifiques» et de « trois publics spécifiques». Il s'agit avant tout des adolescents et il a précisé dans ce contexte que le pass sanitaire s’appliquerait à partir de 12 ans.

Le deuxième public visé sera les salariés des établissements recevant du public où le pass sanitaire sera requis.

«Un certain nombre d’entre eux n’ont pas encore leur schéma vaccinal complet et là aussi nous allons chercher à faire preuve de souplesse dans la manière dont ce pass sanitaire s’appliquera pour ces salariés», a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

Le troisième public, ce sont les Français de l’étranger, notamment ceux qui se sont fait injecter un vaccin non reconnu aujourd’hui par les autorités sanitaires françaises et européennes ou pour ceux qui ont reçu un vaccin reconnu, mais qui pour certaines raisons ne peuvent pas bénéficier d’un code QR reconnu dans le pass sanitaire.

«Il nous faut là aussi un cadre qui permet d’être adapté à la réalité de vie de nos compatriotes de l'étranger.»

«Ce n’est plus un risque, c’est une réalité»

En outre, Gabriel Attal a constaté qu’une «quatrième vague pourrait avoir commencé» dans le pays.

«Ce n’est plus un risque, c’est une réalité. L’épidémie reprend dans notre pays et elle reprend vite», a-t-il constaté.

Ce qui explique la prise de décisions supplémentaires dès à présent.

«Nous agissons vite pour prendre l’épidémie de court. Nous agissons tôt pour que cette vague ne nous submerge pas», a-t-il noté.

Il a rappelé qu’au niveau national le taux d’incidence accélérait sa remontée et qu’en une semaine il avait progressé de plus de 60% pour s’approcher du seuil d’alerte.

«La part du variant Delta continue à augmenter et dépasse désormais les 60% des contaminations détectées dans notre pays», a souligné Gabriel Attal.

Selon lui, la moyenne actuelle est de plus de 3.000 contaminations par jour, soit une hausse de 60% sur une semaine.

Annonces de Macron

Lors de son allocution du 12 juillet face au rebond de l’épidémie avec la propagation du variant Delta, Emmanuel Macron a appelé tous les Français à se faire vacciner le plus vite possible sans pour autant introduire la vaccination obligatoire pour tout le monde. Toutefois, l'obligation vaccinale d’ici au 15 septembre a été décidée pour les personnels soignant et non-soignant des établissements de santé ainsi que pour les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées.

Le pass sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture le 21 juillet et sera nécessaire dès début août dans les cafés et restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite et établissements médico-sociaux, avions, trains et cars lors de longs trajets.

À partir du mois d’octobre, les tests PCR non prescrits sur ordonnance ne seront plus remboursés par l’État.

Lire aussi:

«Déterminés à défendre la souveraineté nationale»: Pékin réagit au passage d’un destroyer US par le détroit de Taïwan
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
Gabriel Attal, variant Delta du Covid-19, Covid-19, passeport sanitaire, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook