France
URL courte
Par
21687
S'abonner

La vaccination obligatoire va être élargie à d'autres professionnels au contact avec des personnes fragiles. Les sapeurs-pompiers et les ambulanciers feront aussi partie de la liste, où les gendarmes et les policiers ne figurent pas.

«Plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d'espace au virus», a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée en justifiant la vaccination obligatoire des «personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes fragiles, y compris à domicile».

Les sapeurs-pompiers et les ambulanciers feront aussi partie de la liste des professions qui devront se faire immuniser.

Les personnes concernées «auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner» et après cette date seront mis en œuvre «des contrôles et des sanctions», a-t-il ajouté.

Mais si les personnels soignants non vaccinés ne pourront plus travailler et ne seront plus payés à partir de la date désignée, comme l’a annoncé Olivier Véran, les membres des forces de l'ordre ne seront pas soumis à cette obligation en septembre prochain, a indiqué à BFM TV l'entourage du ministre de l'Intérieur.

Attal précise la décision

Invité ce 13 juillet sur Europe 1, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal est revenu sur les annonces d'Emmanuel Macron. Il a confirmé que les policiers ne seraient pas concernés par l'obligation vaccinale ou par le pass sanitaire:

Ce dernier est «pour des personnels qui travaillent dans des lieux où il est exigé pour les usagers», a rappelé le porte-parole du gouvernement, tout en expliquant que «ce n'est pas la même situation pour les policiers». 

Cependant, selon BFM TV, «sur le temps de repos, les membres des forces de l'ordre sont soumis aux mêmes restrictions que le reste de la population».

Macron incite à la vaccination

Alors que le variant Delta, plus contagieux, continue sa progression, Emmanuel Macron a appelé lors de son allocution du 12 juillet tous les Français à se faire immuniser le plus vite possible pour endiguer la propagation du virus. Sans introduire la vaccination obligatoire pour tout le monde, le chef de l’État a cependant annoncé l’extension du pass sanitaire aux lieux culturels et de loisirs dès le 21 juillet. La mesure concernera les cafés, restaurants, centres commerciaux et certains transports. Elle s’appliquera à toutes les personnes, quel que soit leur statut: clients, usagers, salariés.

De plus, le Président a fait savoir qu’à partir du mois d’octobre les tests PCR non prescrits sur ordonnance ne seront plus remboursés par l’État.

L'effet des annonces a été immédiat. «926.000 Français ont pris un rendez-vous de vaccination» lundi soir sur Doctolib et «ça se poursuit encore ce matin», a annoncé mardi 13 juillet son directeur, Stanislas Niox-Chateau, sur BFM TV.

Lire aussi:

Quatre personnes blessées par balles à Berlin, une opération policière en cours, selon les médias locaux
Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Tags:
police, vaccination, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook