France
URL courte
Par
12676
S'abonner

Le pass sanitaire sera étendu le 21 juillet aux lieux de loisirs et de culture. Une décision qui pose des problèmes aux Français de l’étranger vaccinés, dont la reconnaissance de leur vaccination s’apparente déjà à un parcours du combattant.

L’été rime traditionnellement avec vacances en France pour de nombreux expatriés français qui rentrent au pays visiter leurs proches, mais aussi pour renouer avec leurs racines. Le problème pour eux cette année est le nouveau pass sanitaire qui sera mis en place à partir du 21 juillet et pourrait contraindre de nombreux expatriés à devoir faire l’impasse sur un retour au pays.
Faisons le point ensemble sur les différentes problématiques rencontrées par les Français de l’étranger.

Vaccin homologué mais incompatible avec le pass sanitaire

Se vacciner avec l’un des quatre vaccins homologués par l’Agence européenne du médicament suffit-il pour être éligible au pass sanitaire? La réponse peut sembler étonnante, mais non.
En effet, pour le moment le pass sanitaire ne reconnaît pas les certificats de vaccination réalisés dans un pays non membre de l’Union européenne. C’est le cas par exemple des Français installés outre-Atlantique, notamment ceux qui sont très nombreux à avoir choisi le Canada pour résidence.

Ainsi, Guillaume, 36 ans, expatrié au Québec et qui avait prévu de venir en France en août voir sa famille a indiqué chez nos confrères de 20 minutes être doublement vacciné avec le vaccin Pfizer et posséder un QR code canadien.

A priori le candidat parfait pour être éligible au pass sanitaire français. Aussi surprenant que cela puisse paraître, la réponse est non.

En effet, l’ambassade de France lui a indiqué que le QR code canadien n’est pas accepté comme preuve valable.

L’autre paradoxe souligné par cet internaute est le fait que si le certificat de vaccination est reconnu lors du passage aux frontières, il n’est pas reconnu pour l’obtention du pass sanitaire français.

Vaccin non homologué par l’Agence européenne du médicament

Pour cette catégorie, de nombreux Français sont concernés. Pour les Français résidant en Afrique, l’autre paradoxe est que les autorités consulaires françaises les ont incités par courrier à se faire vacciner sur place avec des vaccins qui pourtant ne sont pas homologués dans l’Union européenne comme le Spoutnik V ou bien Sinopharm. Pour eux, la situation est encore plus complexe, car souvent, les vaccins autorisés par l’Agence européenne du médicament sont tout simplement indisponibles dans les pays en question.

«Une grande majorité de nos compatriotes qui résident hors de France ne sont pas vaccinés avec des vaccins reconnus par l'Agence européenne du médicament. Beaucoup sont vaccinés avec les vaccins chinois ou d'autres.»

Martine Vautrin Djedidi, conseillère des Français à l'étranger, zone Tunisie-Libye.

Quid des Français résidant en Russie?

En effet, la communauté française résidant en Russie n’a d’autre choix que de se vacciner avec le Spoutnik V, les autres vaccins n’étant pas homologués par la Russie. Pour eux, comment faire puisque la France n’est pas disposée à faire le moindre effort pour la reconnaissance du Spoutnik V?

C’est tout simplement 10 jours de quarantaine obligatoire compte tenu du fait que la Russie est classée en rouge par la France. Un casse-tête qui va certainement inciter de nombreux Français à visiter la Russie plutôt que de rentrer en France.

Il faut aussi noter que ce flou entourant la reconnaissance du Spoutnik V peut inciter les Français de Russie à ne pas se faire vacciner tout court, quitte à être privé d’accès à divers lieux comme c’est le cas pour ceux qui résident à Moscou et qui sont concernés par les restrictions jusqu’au 19 juillet, date de levée du pass sanitaire moscovite.

La réponse du gouvernement face à ce problème

Face à ce flou, le secrétaire d’État au tourisme Jean Baptiste Lemoyne a déjà réagi mardi en affirmant que «les Français de l’étranger ayant reçu un vaccin homologué ou équivalent doivent pouvoir bénéficier du pass sanitaire».

Une réaction qui continue de susciter l’incompréhension chez de nombreux Français de l’étranger compte tenu des nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Le 13 juillet, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé qu’une solution d’équivalence pour les Français de l’étranger et les touristes étrangers sera trouvée d’ici la semaine prochaine.

Reste à savoir ce que l’on entend par équivalence et surtout comment la situation de nombreux Français vaccinés avec le Spoutnik V, Sinopharm ou la version indienne d’AstraZeneca non homologuée en Europe sera prise en compte.
Encore une fois, on a l’impression que les Français de l’étranger sont face à un manque de considération de leur propre gouvernement et se retrouvent une fois de plus lésés. Pour eux, il est plutôt préférable de faire une croix sur des vacances en France cette année encore.

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
La Martinique de nouveau confinée
Tags:
expatriés, passeport sanitaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook