France
URL courte
Par
4338
S'abonner

À quelques jours de l’entrée en vigueur du pass sanitaire, plusieurs cas de fraudes au certificat de vaccination ont été révélés par des journalistes et des policiers. Les autorités sanitaires semblent craindre de plus en plus ces délits.

«Ces fraudes sont d’une ampleur très limitée», assurait le ministère des Solidarités et de la Santé fin juin, réagissant à des nouvelles concernant le trafic de certificats de vaccination. Cependant, deux semaines après, le ministre se montre plus préoccupé.

Interrogé par BFM TV, il assure «suivre de très près le sujet» et avoir «déjà alerté les Agences régionales de santé ainsi que les centres de vaccination» ainsi qu’avoir appelé à renforcer la vigilance et «identifier d’éventuels actes ou mouvements suspects».

«Tout est mis en œuvre pour prévenir et réprimer ces pratiques frauduleuses», a-t-il déclaré au média.

300 euros pour un pass sanitaire

Ces déclarations ont été faites dans le contexte d’une enquête menée par Le Parisien qui a pu identifier deux centres de vaccination en Île-de-France qui livraient des passeports sanitaires sans faire d’injections. Ses journalistes ont notamment réussi à obtenir de tels passeports en payant 300 euros.

Le quotidien cite un infirmier qui affirme avoir déjà gagné ainsi près de 5.000 euros à raison de 250 euros par personne qui passe par lui pour ne pas être piquée. Selon cet infirmier, lui-même faussement vacciné, «la résistance s’organise».

Bien que le faux et l’usage de faux soient passibles de trois ans d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende, les recherches par mots-clés de «faux vaccins» ont été multipliées par 50 après l’allocution d’Emmanuel Macron, informe Le Parisien

Au moins 400 acheteurs identifiés

Le Monde révèle également que les enquêteurs de la brigade de lutte contre la cybercriminalité ont repéré au mois de mai un compte Snapchat intitulé «Médecin incroyable» qui proposait pour une somme comprise entre 350 et 500 euros de fournir des certificats de vaccination authentiques.

Dans le cadre de cette enquête, les policiers ont déjà interpellé six personnes dans la région de Lyon, les Yvelines et le Val-de-Marne. D’après le quotidien, qui cite des sources policières, il s’agissait d’un réseau bien organisé. Le Monde parle de 400 acheteurs qui auraient été identifiés, mais les enquêteurs n’excluent pas que leur nombre soit «deux à trois fois plus important».

Lire aussi:

Éboulement sur un chantier: un mort, le trafic TGV de Montparnasse interrompu
L'armée syrienne repousse une attaque aux missiles de l'aviation israélienne près de Damas
Vladimir Poutine s'exprime sur les nouvelles armes de la Marine russe
Tags:
vaccination, Covid-19, passeport sanitaire, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook