France
URL courte
Par
4016294
S'abonner

Le ministre de l’Économie a expliqué au JDD que seuls les centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés seraient obligés de contrôler le pass sanitaire. Il estime aussi que si «les sanctions doivent être dissuasives, elles ne doivent pas être excessives».

Les contaminations au Covid-19, marquées par la propagation du variant Delta, plus contagieux, sont de plus en plus nombreuses en France, avec environ 11.000 nouveaux cas le 17 juillet. Un regain qui a poussé Emmanuel Macron à annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre la crise, dont l’extension du pass sanitaire.

À partir de début août, le document sera nécessaire dans les centres commerciaux. Ainsi, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a expliqué dans une interview accordée au Journal du dimanche (JDD) le 17 juillet que seuls les centres commerciaux d’une superficie supérieure à 20.000 mètres carrés devraient être concernés par l’obligation de contrôler le pass sanitaire.

«Un consensus de la profession sur ce seuil est à portée de main», a-t-il dit auprès du média, voulant rassurer les chefs d’entreprise.

Aucune menace pour le chiffre d’affaires?

Il a également assuré que le pass sanitaire n’impacterait pas le chiffre d’affaires des secteurs concernés, en ajoutant que «c’est la reprise de la pandémie et le retour du confinement qui pourraient menacer leur chiffre d’affaires».

«Le passe sanitaire ne devrait pas affecter le chiffre d’affaires des secteurs concernés, que nous continuons par ailleurs à soutenir tout au long de l’été grâce au fonds de solidarité. Présenter un QR code, ça ne prend que quelques secondes et ça préserve du risque de contamination».

Pas de sanctions «excessives»

M.Le Maire a précisé au JDD que les sanctions devaient être «dissuasives», mais pas «excessives».

«Ce sera aux parlementaires d'en débattre sur la base de la proposition du gouvernement et du projet de loi qui sera présenté demain en Conseil des ministres», a déclaré Bruno Le Maire.

«Il serait injuste que ceux qui respectent les règles et qui feront contrôler le pass sanitaire à l'entrée de leur établissement soient pénalisés par ceux qui ne respecteraient pas ces règles», a-t-il précisé en soulignant que ceux qui ne les respecteront pas «ne seront plus éligibles au fonds de solidarité».

Le projet de loi sur l’extension du pass sanitaire doit être adopté en Conseil des ministres le 19 juillet.

Où faudra-t-il présenter son pass sanitaire?

Lors de son allocution le 12 juillet, le Président de la République a déclaré que dès le 21 juillet le pass sanitaire sera obligatoire dans certains lieux de loisir et de culture.

Il concernera également les cafés, restaurants et certains transports. La mesure s’appliquera à toutes les personnes quel que soit leur statut: clients, usagers, salariés.

L’initiative a été mal accueillie par certains qui ont accusé le gouvernement de vouloir restreindre les libertés individuelles en imposant ce document. Des manifestations contre le pass sanitaire ont ainsi eu lieu cette semaine dans plusieurs grandes villes du pays.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
Emmanuel Macron, centre commercial, Bruno Le Maire, manifestation, passeport sanitaire, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook