France
URL courte
Par
25674
S'abonner

Les dernières mesures visant à lutter contre la propagation du coronavirus en France ont provoqué une chute de la popularité d’Emmanuel Macron parmi les jeunes, selon un sondage de l’Ifop pour le JDD. Toutefois elle progresse parmi les plus âgés, la plupart étant déjà complètement vaccinés.

Après l’annonce le 12 juillet de nouvelles mesures visant à endiguer la propagation du Covid-19, dont l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale pour le personnel des hôpitaux et celui en contact avec des publics fragiles, l’hostilité à l’égard d’Emmanuel Macron a progressé de 13 points (51%) chez les 18-24 ans, selon un baromètre mensuel réalisé par l’Ifop pour le Journal du dimanche (JDD).

Niveau de mécontentement envers Emmanuel Macron en fonction des classes d'âges suite aux mesures annoncées le 12 juillet
© Sputnik
Niveau de mécontentement envers Emmanuel Macron en fonction des classes d'âges suite aux mesures annoncées le 12 juillet

Avec 38% de satisfaits en juillet, le Président de la République voit sa cote de popularité reculer de deux points à l’échelle de toute la population, tandis que le nombre de mécontents bondit de quatre points, atteignant ainsi 62%.

Avis partagés

«Il progresse dans les catégories de population qui sont plus vaccinées que la moyenne», a noté Frédéric Dabi, directeur général de l'Ifop, cité par le JDD.

Ainsi, le nombre de satisfaits est en hausse de six points chez les retraités (47%), et de trois points chez les plus de 65 ans (46%). Ce alors que quelque 79% des personnes de 65 ans et plus sont déjà entièrement vaccinées par rapport aux 55% parmi les 18 ans et plus.

D’après l’enquête, réalisée du 13 au 15 juillet auprès d’un échantillon de 984 personnes, représentatif de la population française, les décisions présidentielles ont été appréciées par 52% des cadres et professions intellectuelles supérieures, soit un taux de satisfaction ayant bondi de huit points.

A contrario, le sondage montre que les actions de M.Macron sont désapprouvées par 68% des 25-34 ans (sept points de plus) et 66% des 35-49 ans (sept points de plus).

Le chef de l’État a également perdu des points chez les artisans et commerçants, soit 70% de mécontents (+15 points), les chefs d’entreprise (67%, +13 points), et dans les catégories populaires: employés (68%, +11 points) et ouvriers (74%, +8 points).

En outre, selon le sondage, Jean Castex, à son tour, voit sa cote de popularité progresser de deux points, soit 40% de satisfaits. La part de mécontents augmente aussi de trois points, à 60%.

Les mesures annoncées

Le chef de l’État a annoncé lors de son allocution le durcissement de certaines mesures, dont l’extension du pass sanitaire aux lieux culturels et de loisirs dès le 21 juillet.

En outre, à partir de début août, le document concernera les cafés, restaurants, centres commerciaux et certains transports. La mesure s’appliquera à toutes les personnes adultes, quel que soit leur statut: clients, usagers, salariés.

Le chef de l’État a prévenu que jusqu’au 15 septembre tous les soignants et les personnes concernées d'autres professions devaient aller se faire vacciner. Après cette date, des contrôles et sanctions seront mis en place.

Olivier Véran a à son tour déclaré que ceux qui n’y seraient pas soumis au 15 septembre ne pourraient plus travailler et ne seraient plus payés.

De plus, le Président a fait savoir qu’à partir du mois d’octobre les tests PCR non prescrits sur ordonnance ne seront plus remboursés par l’État.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
cote de popularité, sondage, Covid-19, mesures supplémentaires, passeport sanitaire, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook