France
URL courte
Par
143295
S'abonner

Alors que le pass sanitaire étendu est entré en vigueur, le Premier ministre a précisé ce 21 juillet sur le plateau de TF1 les détails sur la situation sanitaire et la campagne vaccinale dans l’Hexagone.

Invité sur TF1, Jean Castex a constaté ce mercredi 21 juillet qu’«on est dans la quatrième vague» en précisant que le variant Delta, plus contagieux, est majoritaire.

«Nous devons agir», a-t-il affirmé en précisant que le nombre de contaminations avait bondi de 140% en une semaine.

Il a noté que 96% des 18.000 personnes infectées le 20 juillet n’étaient pas vaccinées.

Pas de pass sanitaire mais une vaccination

En détaillant les mesures du gouvernement, le Premier ministre a précisé que «les lycéens ne seront pas soumis à un pass sanitaire [pour aller en classe, ndlr]».

«Notre stratégie a été que les enfants soient le plus possible scolarisés. On ne va pas dire maintenant "si vous n’êtes pas vaccinés on va vous priver d’école"», a-t-il dit.

Jean Castex a noté qu’au mois de septembre «nous allons mettre le paquet pour vacciner tous les enfants de 12 à 17 ans qui ne l’auront pas été».

«Nous allons mettre en place des dispositifs allant vers eux dans les établissements scolaires», a-t-il ajouté.

Les adolescents bénéficieront d'un répit supplémentaire pour l'application du pass sanitaire, qui entrera en vigueur pour eux fin septembre.

Quelque 50 millions de primo-vaccinés fin août

Entre autres, M.Castex a dit que cinq millions de rendez-vous allaient être ouverts dans les 15 jours.

«On a décidé d'accélérer et de déployer encore plus les doses», a-t-il indiqué en annonçant comme nouvel objectif «d’atteindre 50 millions de primo-vaccinés fin août, et 40 millions de primo-vaccinés à la fin du mois de juillet». Auparavant, il avait annoncé le chiffre de 40 millions pour la fin août.

Les personnes vaccinées ne pourront plus être considérées comme des cas contacts, selon lui.

Appel à la vaccination pour les plus fragiles

En outre, le Premier ministre a lancé un appel à «trois millions de personnes de plus de 50 ans, avec des comorbidités, qui ne sont pas vaccinés»:

«Précipitez-vous, encore plus que les autres!»

Une semaine de «pédagogie» avant les sanctions

Quant au pass sanitaire, il a promis que les professionnels des lieux y étant soumis, comme les cinémas, puis les bars et restaurants, auront huit jours avant que d’éventuelles sanctions ne tombent:

«Huit jours où le temps est à la pédagogie puis viendra le temps des sanctions».

Il a précisé qu’à partir de début août, les propriétaires de restaurants et de bars devront vérifier les pass sanitaires de leurs clients, mais pas leurs pièces d'identité qui pourront être contrôlées par des «forces de sécurité». Ces dernières interviendront soit de manière aléatoire, soit à la demande des professionnels.

«Prévention» pour les non-vaccinés

D’après M.Castex, le gouvernement sera «intraitable» avec ceux qui «en viennent à des actes de violence» en protestant contre la vaccination ou le pass sanitaire, en ayant «une posture idéologique, voire politique».

«On a le droit de manifester», mais «nous serons intraitables avec ceux qui (…) en viennent à des actes de violence, (…) font allusion à l’étoile jaune ou à la Shoah, s’en prennent à des permanences parlementaires, mettent le feu à des centres de vaccination», ce qui est «très grave», a-t-il souligné.

Lire aussi:

Pass sanitaire: «Le Président est convaincu que le fonctionnement parlementaire est une chose secondaire» - Vidéo
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
Tags:
France, Jean Castex, vaccination, établissements d’enseignement, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook