France
URL courte
Par
28281
S'abonner

Les jeunes soutiens d’Emmanuel Macron viennent de lancer une boutique en ligne commercialisant des goodies à l’effigie ou avec les prénoms du couple présidentiel. Et ce à moins d’un an de l’élection. Existe-t-il un lien? Aucun, selon Ambroise Méjan, le délégué général des JAM, qui affirmé que ce n’est pas une «boutique de campagne présidentielle».

Le mouvement des Jeunes avec Macron (JAM) semble vouloir venir jouer dans la cour des grands: après l’ouverture, en septembre 2018 de la boutique de l’Élysée, c’est à son tour qu’il se lance dans la vente de «goodies». Cette fois-ci à l'effigie du Président.

Ce 21 juillet, les JAM, le mouvement de jeunesse de LREM, ont présenté leur boutique en ligne. Fait intéressant: l’idée est matérialisée à moins d’un an de l’élection présidentielle et alors même qu’Emmanuel Macron n’a pas encore fait connaître sa décision sur son éventuelle intention de briguer un nouveau mandat.

Ainsi, la boutique propose un décapsuleur à 10 euros qui permettra d’ouvrir «toute boisson gazeuse ou houblonnée» ou encore un maillot frappé du portrait stylisé du Président dans ses années lycée à 15 euros.

Brigitte Macron n’est pas oubliée non plus avec, par exemple, un maillot qui lui est dédié. Et le couple se trouve «réuni», par exemple, sur une serviette de plage ou des chaussettes.

Pas une «boutique de campagne présidentielle»

Ambroise Méjan, le délégué général des JAM, a précisé au HuffPost qu’il ne s’agissait pas d’une «boutique de campagne présidentielle, elle n’est pas prévue pour l’élection».

«C’est un projet mûri depuis une année, on a pris le temps et il se trouve que la séquence estivale se prête bien», a-t-il affirmé.

Selon lui, il fallait trouver quelque chose pour changer «des trucs un peu classiques».

«On voulait changer un peu de ce que l’on a l’habitude de voir dans les boutiques des autres partis, avoir autre chose qu’un mug avec un slogan», a-t-il noté.

Les articles sont tous fabriqués en Europe.

«On a refusé tout produit en dehors de l’Union européenne», a encore fait remarquer Ambroise Méjan.

Montres, porte-clés et… Némo

Alors que la boutique officielle l’Élysée avait fait polémique dès son lancement, en septembre 2018, les critiques avaient repris de plus belle avec la mise en vente, début 2019, d’une peluche reprenant les traits du chien du couple présidentiel, Némo. Que chacun peut s’offrir pour… 99 euros. La boutique précise toutefois que Némo ayant été adopté à la SPA, «pour chaque peluche achetée, un don (correspondant à une semaine complète d’alimentation pour un chien) est effectué à la SPA».

Le petit chien est 100% Made in France, fabriqué à Châteauroux par «l'un des derniers fabricants de peluches en France», avait précisé France Bleu. L'entreprise de huit salariés avait reçu une commande de 1.000 pièces.

Les objets vendus sur le site sont très nombreux et vont de plantes, savons et gobelets à des espadrilles, bonnets et boutons de manchettes en passant par des montres, boules de pétanque et les inévitables porte-clés.

Lire aussi:

Covid-19: Qui sont les 16% de Français opposés au vaccin
Mobilisation contre le pass sanitaire: «Si la situation se détériore, les gens ne resteront pas chez eux»
Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
Tags:
magasin, jeunes, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook