France
URL courte
Par
2332
S'abonner

La Haute autorité de santé (HAS) a validé mercredi l'utilisation en France du vaccin Moderna contre le COVID-19 pour les mineurs âgés de 12 à 17 ans.

"Dans le contexte d'une circulation forte du variant Delta, la HAS valide l'intégration du vaccin Moderna dans la stratégie vaccinale contre le SARS-CoV-2, et saisit cette occasion pour réaffirmer que la vaccination est essentielle pour lutter efficacement contre l'épidémie", dit la HAS dans un communiqué.

Cette décision fait suite à l'aval donné vendredi à l'administration de ce vaccin pour cette tranche d'âge par l'Agence européenne des médicaments.

Jusqu'ici, seul le vaccin de Pfizer-BioNTech (Comirnaty), homologué en mai dernier, était autorisé pour les mineurs.

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a précisé mercredi matin sur franceinfo les modalités de la rentrée de septembre, déclarant que les collégiens et lycéens non vaccinés devraient suivre les cours à distance si un cas de contamination au coronavirus était détecté dans leur classe.

Pour les écoliers, le gouvernement maintient le dispositif prévoyant la fermeture d'une classe en cas de test positif.

Lire aussi:

Quand la CIA s’associe à l’Ukraine pour générer des fake news sur les «mercenaires russes»
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
Tags:
santé, Haute autorité de santé (HAS), vaccin, adolescents
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook