France
URL courte
Par
5530
S'abonner

Le pass sanitaire étendu étant entré en vigueur depuis quelques jours, son utilisation et, plus largement, la stratégie du gouvernement face à l'épidémie se sont retrouvés sous le feu des critiques du député européen de La France insoumise Manuel Bompard qui estime que c’est «une vaccination obligatoire déguisée».

La première semaine de l’utilisation du pass sanitaire touche à sa fin: c’est depuis le 9 août que les Français doivent le présenter que ce soit pour manger au restaurant ou aller au cinéma. Le document reste toutefois au cœur de vifs débats et suscite de nombreuses manifestations, tout comme la vaccination obligatoire pour certains métiers ou encore la prochaine fin du remboursement des tests PCR sauf prescription médicale. Manuel Bompard, eurodéputé et chef de la délégation La France insoumise au Parlement européen, a évoqué sur Europe 1 son attitude envers ces sujets.

Il estime que, par ces mesures, «le Président de la République […] organise une vaccination obligatoire déguisée».

«Il aurait sans doute mieux fait de le dire comme tel et les gens n'auraient pas eu le sentiment d'être pris pour des imbéciles», a-t-il déclaré.

Manuel Bompard s'est ouvertement élevé contre le pass sanitaire.

«Je pense que cette mesure instaure progressivement une sorte de société du contrôle généralisé qui ne paraît pas indispensable pour faire face à l'épidémie et génère au contraire des fractures dans la société», a souligné le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle 2022.

En ce qui concerne les manifestations anti-pass, il a affirmé que le gouvernement avait pris «une bien mauvaise décision qui se traduit pas des crispations et une hostilité très forte dans la population».

Il a dit soutenir le mouvement, mais «prendre [s]es distances vis-à-vis de certains propos et comparaisons fallacieuses qui peuvent être faites dans ces manifestations», faisant référence à la pancarte antisémite dans le cortège à Metz.

Environ 200 cortèges

Les opposants au pass sanitaire et, plus largement, à la politique sanitaire des autorités se mobilisent depuis quatre week-ends consécutifs et prévoient de défiler à nouveau samedi 14 août dans de nombreuses villes de France. Selon une note du Renseignement territorial consultée par BFM TV, il faudrait s'attendre à près de 200 cortèges sur l'ensemble du territoire – dont trois manifestations d’ores et déjà prévues à Paris –, soit quelque 250.000 manifestants contre 237.000 la semaine précédente.

Un mouvement qui semble s’amplifier puisque les 237.000 participants du 7 août étaient plus nombreux que les 204.000 du 31 juillet qui, à leur tour, surpassaient les 161.000 du 24 juillet.

Toujours selon la note, ce succès grandissant s’expliquerait par le côté pacifique et calme des cortèges, malgré quelques incidents, qui inciterait les réticents à se joindre au mouvement. Ce dernier pourrait durer tout l'été et se prolonger à la rentrée avec des manifestants inquiets de la vaccination des enfants et de la gestion du Covid-19 dans les établissements scolaires, estime encore le Renseignement territorial.

Le pass

Le dispositif du pass sanitaire a été instauré par la loi du 31 mai 2021 jusqu'au 30 septembre 2021 pour les voyageurs en provenance ou à destination de la France et pour l'accès à de grands rassemblements, de plus de 50 personnes, depuis le 21 juillet. La loi du 5 août l’a prolongé jusqu'au 15 novembre prochain et étendu son périmètre à de nombreux lieux, comme les bars et restaurants, les grands magasins et centres commerciaux, les transports publics pour les trajets longs ainsi que les hôpitaux, les Ehpad et les maisons de retraite.

Pour les personnes majeures, il est en vigueur à partir du 9 août, un délai supplémentaire ayant été accordé aux adolescents de 12 à 17 ans qui devront s’en munir à partir du 30 septembre.

Lire aussi:

Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Tags:
France, vaccination, La France insoumise (LFI), passeport sanitaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook