France
URL courte
Par
5624
S'abonner

Les pharmacies ont été confrontées à deux grandes pannes informatiques en moins de 24 heures, ce qui les a empêchés de délivrer des codes QR. Dans la matinée de samedi, le portail SI-DEP, qui permet aux professionnels de rentrer les résultats des tests, annonçait que le problème avait été résolu.

Une panne informatique géante survenue le 13 août dans la soirée a empêché les pharmaciens de délivrer des codes QR pour le pass sanitaire. Qui plus est, le système est tombé en panne une nouvelle fois ce samedi 14 août à 8h30. La situation semble avoir été redressée, mais la plateforme émet toujours des réserves sur son fonctionnement.

«Le service Pro Santé Connect (connexion à SI-DEP par e-CPS ou CPS) a rencontré des perturbations le vendredi 13 août de 15h30 à minuit, ainsi que samedi 14 août de 8h30 à 10h30. La situation semble rétablie, mais nous conservons une forte vigilance sur ce service durant les prochains jours», indique le site.

Le vice-président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), Philippe Denry, a annoncé sur Twitter que les serveurs fonctionnaient de nouveau.

«Espérons que ce sera durable pour les semaines à venir», a-t-il ajouté.

Saturation des serveurs?

Le problème avait été confirmé à LCI par Philippe Besset, président de la FSPF. Cet outil permet aux pharmaciens de rentrer les résultats des tests antigéniques pour délivrer aux patients à résultat négatif un code QR désormais nécessaire pour accéder à certains lieux qui accueillent du public ou à des transports longue distance.

La nouvelle panne semble être survenue alors que les pharmaciens tentaient de rattraper le retard de la veille.

«Cela a rebugué quand un maximum de pharmaciens se sont connectés ce matin», a souligné à LCI Philippe Denry.

Il a expliqué ne pas connaître avec certitude la cause des bugs «qui se sont produits hier après-midi et ce matin».

«Mais on peut imaginer une saturation des serveurs à cause de la forte demande de tests de la part des patients, donc d'une inflation des saisies des résultats, dont ceux d'hier, en retard», a-t-il noté.

Philippe Denry exige que les serveurs avec les résultats des patients et les codes QR «soient proportionnés par rapport à l'afflux de demandes».

«Qu'on en finisse avec ces bugs qui arrivent régulièrement en fin de semaine, en prévision du week-end, ou lorsqu'il y a des départs en vacances», a-t-il déclaré à Franceinfo, ajoutant qu’il y avait «peu de doute» que ces pannes soient engendrées par cet afflux.

Que faire?

La FSPF s’est tout de suite mise en relation avec le ministère de la Santé et celui de l'Intérieur «pour savoir d'où vient cette panne aussi longue» et «trouver des solutions urgentes pour les pharmaciens qui ne savent pas quoi dire aux gens qui viennent se faire tester» et pour «les patients qui attendent leur pass sanitaire», avait précisé Philippe Denry à Franceinfo. La première panne avait bloqué la majorité des pharmacies sur l'ensemble des 12.000 qui font des tests.

Dans ce contexte, Philippe Denry a déclaré que les syndicats avaient proposé des «solutions».

«Ce qu’il faudrait, c’est que, de manière temporaire, le temps que ce bug soit résolu de manière définitive, ces feuilles de résultat [du test, ndlr] puissent être reconnues comme pass sanitaire […]. Il nous faut une solution pragmatique de manière urgente», avait-il souligné dans un entretien avec BFM TV.

Certaines officines avaient délivré des formulaires papier aux personnes qui devaient partir en voyage dès le soir de vendredi ou samedi matin. Toutefois, contactée par Le Parisien, la direction générale de la Santé (DGS) n’a pas été en mesure d’indiquer si une tolérance serait appliquée du fait des problèmes techniques.

Lire aussi:

Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
passeport sanitaire, panne, Code QR, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook