France
URL courte
Par
5121
S'abonner

Un nouvel incident impliquant un individu souffrant apparemment de troubles psychiatriques a eu lieu en France. Dans le Val-de-Marne, un homme a menacé avec un couteau des automobilistes sur le pont du Port-à-l’Anglais avant d’être maîtrisé par la police.

Les policiers du Val-de-Marne ont dû utiliser un pistolet à impulsion électrique pour neutraliser samedi 14 août un homme armé d’un couteau de 15 cm qui menaçait des automobilistes sur le pont du Port-à-l’Anglais, entre Alfortville et Vitry-sur-Seine.  

​D’après Valeurs actuelles qui cite une source policière, il s’agissait d’un homme de «type africain» qui ne voulait pas se rendre. Il tenait des propos incohérents et souffrait probablement de troubles psychiatriques. Alerté par un usager de la route, les policiers ont vu à leur arrivée l’individu pieds nus déambuler sur le pont puis tenter sans succès de se jeter sur leur véhicule.

Toujours d’après la source, il aurait également voulu se suicider et s’est infligé de profondes entailles au niveau des mollets comme des photos publiées par le média le montrent. Des agents ont traité ses blessures avant qu’il ne soit amené en urgence à l’hôpital Henri Mondor de Créteil.

Des troubles à l’origine de plusieurs faits graves

Si aucune personne n’a été blessée hormis l’auteur, les incidents impliquant des personnes instables s’avèrent parfois plus tragiques. Le dernier en date a eu lieu à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée, où le Rwandais Emmanuel Abayisenga a reconnu lundi 9 août avoir tué le prêtre Olivier Maire. L’autopsie a révélé que sa mort avait été entraînée par des lésions cérébrales suite à des «coups violents». 

Le présumé auteur de l’assassinat avait des troubles mentaux diagnostiqués depuis décembre 2015, ce qui a empêché à deux reprises de l’expulser de France faute d’un «traitement approprié» dans son pays d’origine. La troisième expulsion a été suspendue en juillet 2020 en raison d’une procédure judiciaire après qu’il a été soupçonné d’avoir mis le feu à la cathédrale de Nantes où il était sacristain. 

Jeudi 5 août, des policiers ont interpellé un homme atteint de troubles psychiatriques à Bagnolet (Seine-Saint-Denis) qui avait mortellement poignardé son frère aîné lors d’un différend.

À Annecy, une femme a été hospitalisée le 28 juillet dans un état critique après qu’elle a reçu plusieurs coups de couteau au cou et au thorax. D’après les premiers éléments de l'enquête, l’agresseur souffrait probablement de troubles psychiatriques.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
France, arme blanche, attaque au couteau, troubles psychiques, Val-de-Marne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook