France
URL courte
Par
3411338
S'abonner

Dans un tweet posté ce 19 août, le sous-préfet du Rhône refuse de répondre à un homme qui lui pose des questions sur l’insécurité et ordonne aux forces de l’ordre de le contrôler.

Une vidéo fait actuellement le tour des réseaux sociaux, montrant Jean-Daniel Montet-Jourdran, le sous-préfet du Rhône, être interpellé dans une rue du Vieux Lyon par un homme au sujet des problèmes d’insécurité dans la ville.

«On aimerait juste savoir ce que vous faites ici […] Tous les soirs il y a des agressions, tous les soirs il y a des viols, tous les soirs des gens se font agresser à la Guillotière. À Vénissieux, il y a un jeune handicapé qui se fait agresser par la racaille, des collègues de ces messieurs [les policiers, ndlr] à Oullins qui se font caillasser, ça ne vous dérange pas?»

Le sous-préfet de la ville semble attentivement écouter au début, mais fausse rapidement compagnie à son interlocuteur.

«Je vois que j’ai affaire à l’extrême droite», coupe Jean-Daniel Montet-Jourdran.

Avant de lui tourner le dos et de partir.

«Les questions vous dérangent, vous vous en allez, c’est ça?», lance encore l’homme.

Après un court passage où le son se retrouve coupé, celui-ci est contrôlé et fouillé par les forces de l’ordre.

«Les questions vous dérangent, vous contrôlez c’est ça?», s’exclame derechef l’individu qui a posé les questions.

Opération de contrôle

Jean-Daniel Montet-Jourdran a dirigé le vendredi 13 août une opération de contrôle de pass «pédagogique» dans la capitale des Gaules, a fait précédemment savoir Lyon Mag.

«L’objectif de cette opération est de voir comment les choses se passent, comment les gérants s’organisent, avoir un échange constructif avec eux», avait-il déclaré.

La présentation d’un pass sanitaire frauduleux (emprunté à un tiers) est passible d'une amende initiale de 135 euros, allant jusqu’à 3.750 euros en cas de récidives rapprochées. Les restaurateurs seront frappés d’abord par une mise en demeure pour qu’ils se conforment à la loi. Sinon, ils risquent jusqu’à un an de prison et 9.000 euros d’amende.

Le pass

Entré en vigueur dès le 21 juillet pour les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes et élargi depuis le 9 août notamment aux cafés, restaurants et transports de longue distance, le pass sanitaire est également obligatoire pour accéder à certains centres commerciaux.

Comme dans 13 du Rhône à partir du lundi 16 août. Mercredi, les policiers du département ont procédé à des vérifications au centre de la Part-Dieu, étant donné que le personnel de celui-ci ne peut exiger la présentation que des documents sanitaires, celle des papiers d'identité relevant exclusivement des forces de l’ordre. Le détachement de la police nationale était accompagné de Jean-Daniel Montet-Jourdran.

Sur les 96 contrôles effectués, seulement cinq pass non valides ont été identifiés, fait savoir Lyon Capitale.

 

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
passeport sanitaire, contrôle, Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook