Et si le terroriste de Strasbourg n’était plus en France?
© Sputnik .

Sputnik a dressé à l'aide de Google une infographie des itinéraires potentiels qu'aurait pu emprunter Cherif Chekatt depuis ces deux jours de cavale après l'attentat.

Malgré les plus de 700 hommes déployés à sa recherche, les autorités françaises n'ont pas encore réussi à mettre la main sur le principal suspect de l'attentat de Strasbourg. Ce n'est qu'après plus d'une journée que le portrait de ce fiché S a été officialisé par le compte Twitter de la police nationale afin de faciliter les recherches.

Le quartier dans lequel le taxi l'a déposé, près de la rue de Belfort, comporte une gare, Krimmeri-Meinau, qui aurait pu lui permettre de rejoindre l'Allemagne en six minutes seulement. D'autant que le suspect aurait reçu un appel depuis ce pays juste avant de passer à l'acte…

L'Allemagne et la Suisse ont renforcé les mesures de sécurité à leurs frontières.

Dossier:
Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
attaque, fusillade, Strasbourg, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus d’infographies