Ecoutez Radio Sputnik
Inde : un « phare » pour les extraterrestres sur le plateau du Ladakh

Inde : un « phare » pour les extraterrestres sur le plateau du Ladakh

© Capture d'écran: YouTube
Insolite
URL courte
014600

Dans l’Etat indien du Chhattisgarh ont été découvertes des peintures rupestres ayant au moins 10 000 ans.

Selon l’archéologue, JR Bhagat, les peintures découvertes dans une grotte située à 130 kilomètres de Raipur, représentent des créatures extraterrestres, rencontrées par les hommes de la Préhistoire. Ces dessins sont si inhabituels, que le ministère indien de l’Archéologie et de la Culture va demander l’aide de la NASA et de l’ISRO (l’agence indienne de recherche spatiale) pour les étudier.

L’hypothèse selon laquelle des civilisations extraterrestres avaient atterri en Inde avait déjà été faite. Les peintures rupestres découvertes n’en sont pas le seul indicateur. Il y a des phénomènes dont la nature n’a pas encore été expliquée par les scientifiques.

Sur le territoire du haut plateau du Ladakh, par exemple, il y a ce que l’on appelle la Colline magnétique, située à 30 kilomètres de la ville de Leh. Selon les hypothèses émises par plusieurs chercheurs, en particulier des chercheurs de la NASA, cette colline pourrait être une sorte de « phare » pour les civilisations extraterrestres. On y enregistre un rayonnement électromagnétique très élevé. Sur la Colline magnétique, les lois de la gravité ne s’appliquent pas. Les expériences menées à plusieurs reprises ont montré que, sur cette colline, une voiture peut, moteur éteint, remonter une route en pente à une vitesse de près de 20km/h. De même, les pilotes qui survolent la Colline magnétique sont obligés de gagner de la hauteur car le rayonnement électromagnétique est si important qu’il est capable de désactiver les appareils de navigation.

« Presque tout ce que nous savons sur le cosmos, nous a été rendu accessible par le rayonnement électromagnétique, qui se propage dans le vide à la même vitesse que la lumière », ainsi que l’indique l’astrophysicien russe, Vassili Voschinnikov :

« Le rayonnement électromagnétique peut parcourir des distances infiniment longues en une fraction de seconde. Pour autant que je sache, il existe sur notre planète des zones, où le rayonnement est tel qu’il est visible depuis l’espace à plusieurs milliards d’années-lumière. Je n’exclus pas que le Ladakh soit une de ces zones . »

Le désert de glace du Ladakh est comme une réflexion spéculaire de la Vallée de la Mort en Californie aux Etats-Unis. Le plateau du Ladakh et la Vallée de la Mort sont situés sur le même parallèle terrestre. Mais si la Vallée de la Mort est située dans le creux d’une montagne, à 86 mètres sous le niveau de la mer, le Ladakh est le plus haut plateau d’Inde, pointant à une altitude de 2 750 mètres au dessus du niveau de la mer. Les deux lieux ont également des températures littéralement contraires. Si la température la plus élevée du monde (+56,7 ° C) a été enregistrée dans la Vallée de la Mort en 1913, au Ladakh, au contraire, chaque hiver, la température tombe à -40 ° C, alors qu’il se trouve dans la zone tropicale indienne !

Les deux déserts se trouvent sur la même latitude et ont les mêmes propriétés électromagnétiques. Cependant avec des indicateurs climatiques différents, ils forment une sorte d’aimant gigantesque, fournissant un signal à l’espace où le plus est en Californie et le moins dans le Ladakh, non loin de la ville de Leh.

L’hypothèse formulée par les scientifiques est que ces lieux constituent des « phares » pour les civilisations extraterrestres. Cette hypothèse a été développée grâce aux observations faites par les populations locales. Outre les légendes anciennes, il y a des éléments plus récents. Les anciens du Ladakh racontent qu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, un OVNI a atterri au monastère de Lamayuru. Ils disent que quelques nains sont sortis d’un avion non-identifié, et que les gens n’ont pas pu s’en approcher. Le plus frappant était qu’ils avaient en mains de curieux tubes. Ce qui est très étonnant est que cette description correspond aux dessins rupestres découverts dans le Chhattisgarh.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres