Insolite
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
0 646
S'abonner

Selon les internautes, les sanctions américaines contre la Crimée frappent d'autres régions russes qui comptent des rues baptisées en l'honneur des localités criméennes.

Les sanctions adoptées par les Etats-Unis contre la Crimée frappent les habitants de la péninsule, mais aussi les gens domiciliés dans les rues qui portent les noms des localités criméennes, rapportent les utilisateurs des réseaux sociaux.

Les habitants de l'avenue de Sébastopol à Moscou ont notamment des problèmes de paiement avec PayPal, leur adresse est considérée comme suspecte, rapporte le Centre d'experts de l'Etat électronique russe.

PayPal a bloqué plusieurs paiements jugés suspects. "C'est leur adresse qui pose des problèmes. Il est de notoriété que PayPal ne fonctionne pas en Crimée en raison des sanctions, il bloque tous les paiements aux adresses criméennes. Les auteurs très intelligents des sanctions ont appliqué un filtre qui bloque les adresses contenant les mots comme "Crimée", "Sébastopol", etc. Devinez ce qui arrivera aux habitants de nombreuses villes russes gens domiciliés dans les rues, avenues et allées de Sébastopol, de Crimée et de Simferopol! C'est le rire à travers les larmes. Si vous rencontrez des problèmes inexplicables avec PayPal, veuillez étudier la carte de la Crimée, vous y trouverez probablement un nom ressemblant au nom de votre rue", a indiqué une blogueuse (melon_panda) sur LiveJournal.

Un expert de l'Etat électronique a demandé à une agence qui représente PayPal en Russie de commenter cette situation. "Nous vous remercions de nous l'avoir signalé. La confidentialité et la sécurité de nos clients est prioritaire pour PayPal et nous ne pouvons pas divulguer les informations relatives aux comptes de nos utilisateurs et au fonctionnement de notre système. Certains processus sont automatiques et nous œuvrons sans cesse en vue de les perfectionner, pour que les utilisateurs puissent effectuer des paiements avec PayPal", a indiqué l'agence.

Conformément à un décret émis par le président Barack Obama le 19 décembre dernier, les sociétés américaines ont arrêté tout commerce avec la Crimée. Visa et MasterCard ont exigé que les banques suspendent le traitement des cartes bancaires en Crimée. Google a bloqué ses services payants sur la péninsule. Apple a renoncé à la coopération avec les développeurs criméens. Le numéro un mondial des adresses internet GoDaddy y a cessé ses activités. La société Blizzard, concepteur et éditeur des jeux vidéo World of Warcraft, Starcraft et Diablo 3, a suspendu les comptes des joueurs réisdant sur la péninsule.

Plusieurs cas curieux et incidents se sont déjà produits en Russie à cause des sanctions occidentales, causant du tort à de simples citoyens et même à des animaux parfaitement innocents.

Sergueï Ivanov, journaliste du quotidien Metro de Saint-Pétersbourg, est une autre victime des sanctions malgré lui, à cause de son nom très répandu en Russie. En commandant des chaussures dans un magasin en ligne américain, il s'est vu refuser la livraison de la marchandise sous le prétexte qu'il "figure sur la liste noire du gouvernement américain". Le personnel du magasin ignorait probablement que le nom Ivanov était aussi répandu en Russie que Smith aux USA.

Le chef de l'administration présidentielle Sergueï Ivanov (qui, lui, figure bien sur cette liste noire) a écrit une lettre à son homonyme pour lui assurer que le problème serait réglé. La société américaine a finalement proposé de réétiqueter le colis et de l'envoyer à un autre destinataire, après quoi il a été expédié en Russie.

Le cheval Zazou, appartenant au dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, s'est aussi retrouvé malgré lui sur l'échiquier politique. En octobre dernier, les organisateurs des courses hippiques à Baden-Baden, en Allemagne, ont refusé de payer pour sa victoire prétextant que son propriétaire faisait partie des Russes concernés par les sanctions décrétées par les Etats-Unis, l'UE et certains autres pays.

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
«Contrat du siècle»: après les rodomontades macronistes, le temps de la sortie de l’Otan?
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
Russie, États-Unis, Moscou, Crimée, Sébastopol, Google, Apple, PayPal, Blizzard, sanctions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook