Ecoutez Radio Sputnik
    Liberland

    Bienvenue au Liberland, un nouveau pays européen

    © Photo. Google Maps
    Insolite
    URL courte
    811443

    Un nouveau pays européen baptisé Liberland a été créé le 13 avril sur la rive occidentale du Danube, entre la Serbie et la Croatie.

    Un membre du Parti tchèque des citoyens libres, Vít Jedlička, s'est proclamé président d'un nouvel Etat de 6 km² baptisé la République libre de Liberland qu'il a fondé le 13 avril dernier entre la Croatie et la Serbie, sur la rive occidentale du Danube.

    "Le comité d'organisation a chargé le président d'annoncer la création du nouvel Etat aux pays voisins, à l'Onu et au monde entier par le biais de notes diplomatiques. Les fondateurs du nouvel Etat souhaitent créer une société où les gens décents peuvent prospérer sans restrictions publiques et impôts superflus. Nos idéaux sont Monaco, le Liechtenstein et Hong Kong", a indiqué M.Jedlička dans un communiqué de presse.

    První občané Liberlandu

    Posted by Vít Jedlička on 13 Апрель 2015 г.

    Les autorités serbes et croates n'ont pas encore commenté cette déclaration.

    Le Liberland a un slogan "Vis et laisse vivre les autres". 

    M.Jedlička, qui affirme avoir reçu des dizaines de demandes de citoyenneté par courrier électronique, est en train de rédiger la Constitution du nouveau pays.

    Selon lui, ceux qui souhaitent devenir citoyens du nouvel Etat ne doivent pas être communistes, nazis ou extrémistes ou avoir des antécédents judiciaires, doivent respecter les autres citoyens et leurs points de vue sans distinction de sexe, d'origine sociale, raciale, ethnique ou religieuse, respecter la propriété privée.

    Lire aussi:

    L'Iran a «confisqué» un pétrolier britannique, des Russes sont à bord - images
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    L’Iran «paiera un prix que personne n’a jamais payé» s’il attaque les USA, promet Trump
    Tags:
    Vít Jedlička, Liberland, Croatie, République tchèque, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik