Insolite
URL courte
La planète Mars: entre imaginaire et réalité (16)
27396
S'abonner

Un crabe géant découvert par des internautes sur une photo d’affleurements rocheux faite par le robot Curiosity de la NASA a semé l'émoi sur Internet.

La photo en question a été publiée par la NASA en juillet, mais les fans de la planète rouge n'ont remarqué un crustacé à dix pattes que quelques semaines plus tard. La photo s'est vite diffusée sur les réseaux sociaux avec le commentaire "ils nous cachent la vie sur Mars", provoquant de vifs débats.

Des centaines d’internautes parmi les plus actifs ont demandé à l'agence de renvoyer le Mars Exploration Rover vers la roche afin de faire une photo plus nette d'un "crabe incroyable", d'une "araignée" ou encore d'un "extraterrestre", chacun y voyant quelque chose de nouveau et avançant les hypothèses des plus insolites.

Interrogé par le Huffington Post, Seth Shostak, le directeur du centre de recherches SETI, un institut tout à fait sérieux qui traque les signes de vie extraterrestre, n'a pas été surpris. Il reçoit toutes les semaines des courriels de gens pensant avoir repéré des signes de vie extraterrestre sur des photographies.

M. Shostak, explique ces illusions d'optique par un phénomène courant appelé paréidolie, une capacité du cerveau de reconnaître un élément clair et identifiable dans des objets informes et ambigus comme des animaux dans les nuages.

 

Cette hystérie fait sourire Seth Shostak: "reconnaître un crabe dans un paysage rempli de rochers acérés par le vent n'est pas plus significatif que de voir un visage faisant un clin d'œil dans un point-virgule suivi d'une parenthèse";)


Dossier:
La planète Mars: entre imaginaire et réalité (16)

Lire aussi:

Une "planète de rechange" pour les terriens
La NASA diffuse les messages des sondes Voyager aux extraterrestres
Une majorité de Français souhaite le retour d'Édouard Philippe dans la vie politique
Tags:
vie sur Mars, araignée, crabe, extraterrestres, SETI, NASA, Seth Shostak, Mars, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook