Ecoutez Radio Sputnik
    Le Manneken Pis

    Belgique: le Manneken Pis passera aux rayons X

    CC BY 2.0 / Francisco Antunes / Manneken Pis
    Insolite
    URL courte
    242

    Le Manneken Pis, la plus célèbre statue bruxelloise, sera passé aux rayons X afin de vérifier son authenticité, annonce l’hôtel de ville dans un communiqué.

    "L'analyse du bronze aux rayons X montrera si la statue a effectivement été forgée au début du XVIIe siècle. Si c'est bien le cas, l'alliage ne doit pas contenir de traces de nickel, dont on ne faisait pas usage à l'époque", relève Amandine Crabbé, chercheuse du Service d'analyse de surface et d'électrochimie (SURF) de l'Université flamande de Bruxelles (VUB).

    Les scientifiques estiment cependant qu'ils ne pourront se prononcer avec certitude qu'après l'étude de minuscules prélèvements à la surface comme au cœur de la statue, qui révéleront des informations précieuses sur l'érosion ou les alliages utilisées, et pourront être comparés à d'autres prélèvements sur des œuvres "de la même époque et du même atelier".

    Le Manneken-Pis, qui signifie "le gamin [qui] pisse" en néerlandais, est une fontaine surmontée d'une statue en bronze représentant un petit garçon nu, haut comme trois pommes, en train d'uriner. Elle est située au cœur de Bruxelles, dans le quartier Saint-Jacques, à deux pas de la Grand-Place, à l'intersection de la rue de l'Étuve et de la rue du Chêne. La fontaine elle-même date du XIVe siècle, tandis que la statue en bronze n'a été érigée qu'en 1619, remplaçant une statuette en pierre dénommée "Petit Julien" (Julianekensborre), un nom qui est encore parfois utilisé pour désigner le Manneken-Pis.

    La statue fut volée à plusieurs reprises. En 1745, des soldats anglais l'emportèrent jusqu'à Grammont, dont les habitants aidèrent les bruxellois à la récupérer. Deux ans plus tard, ce fut un groupe de soldats français qui retira la statue de son socle. Pour calmer les esprits, le roi Louis XV offrit un habit à Manneken-Pis et le décora de la Croix de Saint Louis. Elle fut volée à nouveau en 1817 par un forçat gracié nommé Antoine Licas. Le coupable fut lourdement puni, et condamné aux travaux forcés à perpétuité. L'original ayant été brisé lors de son enlèvement en 1817, certains pensent que l'on fabriqua un nouveau moule et que la statue actuelle serait une réplique.

    Manneken-Pis connut d'autres péripéties au XXe siècle. Dérobé en 1963, il fut aussitôt retrouvé à Anvers. Les choses furent plus graves lors de sa disparition en 1965: la statuette avait été brisée et il n'en subsistait que les pieds et les chevilles. Le corps fut néanmoins retrouvé en 1966. L'"original" est conservé au deuxième étage de la Maison du Roi. Mais rien ne prouve qu'il s'agisse de la statue commandée par la ville au sculpteur Jérôme Du Quesnoy le Vieux en 1619.

    Lire aussi:

    Ce poisson fascinant aidera-t-il l’homme à conquérir l’espace?
    Macha et l’Ours: un dessin animé russe à haut risque?
    La science confirme: les chats n’ont pas besoin de nous
    Tags:
    rayons X, science, Manneken-Pis, Université flamande de Bruxelles (VUB), Amandine Crabbé, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik