Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeaux de Liberland

    Liberland: la liberté, sous condition

    © Liberland
    Insolite
    URL courte
    144485217

    Liberland, ce nouveau pays créé le 13 avril 2015, a déjà reçu quelques 380.000 demandes de citoyenneté de la part de ressortissants de différents pays et invite toujours ceux qui le souhaitent à s'installer dans ce micro-Etat situé sur la rive occidentale du Danube, a dit le président de Liberland Vit Jedlicka à Sputnik.

    Actuellement, le pays reçoit une demande par minute, selon Vit Jedlicka, fondateur et président autoproclamé de la République Liberland.

    L'idée de base de Liberland est que "les impôts sont facultatifs", ce qui attire apparemment vers ce "paradis fiscal" les représentants de divers pays dont la plupart (plus de 20.000 demandes de citoyenneté) proviennent de Syrie.

    Ensuite, environ 10.000 Tchèques, autant d'américains, 8.000 Russes et à peu près 4.000 Britanniques ont également déposé leurs demandes de citoyenneté devant les autorités de Liberland. Il s'agit de personnes en quête de la liberté, a fait remarquer M. Jedlicka.

    Le dirigeant du micro-Etat a promis à ses futurs citoyens de leur assurer la liberté, encadrée néanmoins dans une certaine subtilité. Plus précisément, toute personne peut devenir "Liberlandais" si elle n'est pas un extrémiste religieux, un nazi, un communiste ou bien un criminel.

    Pour accéder aux bénéfices de cette terre promise, il faut cependant partager l'idéologie de liberté de cette République. En particulier, l'idéologie prévoit que les futurs citoyens soient en mesure de payer 10.000 dollars pour le privilège de vivre au Liberland ou d'effectuer quelque travail équivalent à cette somme, selon M. Jedlicka.

    La République libre de Liberland, ayant pour devise "Vis et laisse vivre les autres", s'étend sur sept kilomètres carrés de terrains boisés entre la Serbie et la Croatie, au bord du Danube. De nombreux architectes, ingénieurs et d'autres spécialistes participent déjà à la construction de cet Etat utopique, florissant et libre.

    Le territoire n'appartient formellement à aucun pays depuis les guerres de Yougoslavie. Les pays voisins n'étaient pas contre la création du micro-Etat, mais il existe toujours des questions litigieuses s'agissant des frontières avec la Croatie, selon M. Jedlicka.
    Le tchèque et l'anglais sont les deux langues officielles du pays qui a vu le jour le 13 avril 2015. Son drapeau national représente un soleil et un oiseau sur un fond jaune barré d'un trait noir.

    La nouvelle république autoproclamée compte ouvrir des ambassades informelles au Canada, en Allemagne, ainsi qu'en République tchèque et en Serbie.

    Lire aussi:

    Un nouveau micro-Etat proclamé à la frontière slovéno-croate
    Une terre promise au milieu de l’Europe
    Création de "micro-États": une nouvelle mode européenne?
    Tags:
    crise migratoire, migrants, Vit Jedlicka, Danube, Liberland, Slovénie, Croatie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik