Insolite
URL courte
1132
S'abonner

Le fondateur du site Wikileaks Julian Assange a inspiré l’un des personnages principaux du 36e volume d'Astérix ("Astérix et le Papyrus de César"). L’album est déjà en vente en France, à Barcelone, à Berlin, à Lisbonne, à Londres et au Cap.

Le méchant s'appelle Bonus Promoplus. Le gentil des prochaines aventures d'Astérix porte le nom de Doublepolemix.

Astérix et le Papyrus de César fera donc s'affronter ce personnage de colporteur — inspiré par Julian Assange, fondateur en 2006 du site d'information Wikileaks qui publie des documents secrets — et celui d'un éditeur roublard une ressemblance certaine avec le publicitaire français Jacques Séguéla.

Bonus conseillera entre autres à César de rédiger ses mémoires (le futur best-seller La guerre des Gaules), quitte à y déformer un peu la réalité, en se présentant comme maître de toute la Gaule. Doublepolemix a d'ailleurs bien failli s'appeler Wikilix, en référence évidente à Wikileaks.

 Astérix est la BD la plus vendue et la plus lue au monde, selon les éditeurs. Quelque 365 millions d'albums se sont vendus depuis la création du célèbre Gaulois à moustaches, il y a 56 ans, par René Goscinny et Albert Uderzo.

Lire aussi:

François Asselineau: la France aurait dû accorder l'asile à Assange
Quand Julian Assange inspire le 36e volume d'Astérix
Assange: les gardes de l'ambassade de l'Equateur à Londres retirés
Tags:
BD, Doublepolemix, Bonus Promoplus, Le papyrus de César, Astérix, WikiLeaks, Jacques Séguéla, Julian Assange, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook