Insolite
URL courte
9324
S'abonner

L’historien britannique James Sherwood a rendu publiques les archives qui répertorient les dettes de l’ex-premier ministre Winston Churchill pour les costumes à un atelier Henry Poole & Co. à Londres, annonce l’édition The Independent.

Selon ces informations, le célèbre homme politique britannique avait refusé à l'époque de régler ses factures d'un montant total de 197 livres. Actuellement, cette somme s'élèverait à 12.000 livres (environ 16.700 euros).

M.Churchill était client de cet atelier depuis son enfance. Après des dizaines d'années de service, en 1937, l'entreprise a rappelé à l'homme politique britannique les dettes qu'il n'avait pas honorées. Mais cette nouvelle a provoqué le mécontentement de M.Churchill, ce qui l'a poussé à arrêter de recourir au service d'Henry Poole & Co.

Les vieilles factures ont également montré que plusieurs personnes célèbres appartenant au monde de la politique étaient clientes de cet atelier fondé en 1806 par Henry Poole. L'empereur russe Alexandre III, le général Charles de Gaulle, l'homme politique Benjamin Disraeli, le chancelier allemand Otto von Bismarck et la reine du Royaume-Uni Elizabeth II en font partie.

Lire aussi:

Un "glissement de diamants" en Iakoutie
Un panneau routier… pour détenteurs de portables
Un chat perdu en Suède réapparaît dans le sud de la France
Google se met au galactique
Tags:
commerce, dette, histoire, Winston Churchill, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook