Ecoutez Radio Sputnik
    Un réfugié syrien touche le pactole

    Un réfugié syrien touche le pactole

    © AP Photo / Matt Rourke
    Insolite
    URL courte
    111924

    Un réfugié syrien a gagné un million d'euros à la loterie française après avoir acheté un billet à gratter gagnant dans la banlieue nord de Paris.

    Le réfugié syrien est arrivé en France en 2011 après avoir fui la guerre civile dans son pays d'origine, rapporte Le Parisien.

    L'homme de 30 ans a acheté le billet gagnant pour 10 euro à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). Il est devenu l'un des 215 heureux gagnants à avoir remporté le jackpot d'un million d'euros.

    Le réfugié a effectivement empoché le gros lot en mai dernier, mais l'histoire de sa victoire n'a émergé que cette semaine après que la Française des jeux ait confirmé cette information.

    Selon lui, il a utilisé ses gains pour acheter un appartement et il veut amener le reste de sa famille en France. Il envisage également d'ouvrir un restaurant et d'améliorer son français.

    Avant que la guerre civile ne ravage son pays, l'homme possédait une petite entreprise prospère. Mais depuis son arrivée en France, il gagne sa vie à travailler comme ouvrier.

    L'histoire de ce Syrien en rappelle une autre. Celle d'un réfugié sénégalais qui a gagné 400.000 euros à la loterie espagnole de Noël El Gordo. Ce dernier était arrivé dans l'UE dans un bateau bondé de migrants en 2007 et travaillait comme cueilleur de légumes avant d'acheter son billet gagnant.

    Lire aussi:

    Pourquoi des bars autrichiens ferment leurs portes aux réfugiés?
    Une banque autrichienne lance le 1er "compte islamique"
    Les restes d’un mammouth expliquent le peuplement de l’Arctique
    12 cachalots s'échouent sur des plages en Allemagne et aux Pays-Bas
    Un lion qui bâille et un chien qui s’énerve
    Bon anniversaire, Wiki: papamobile, spaghettification, chat beurré et autres scoops
    L'Express a retrouvé des crânes "extraterrestres" en Russie
    Tags:
    migrants, réfugiés syriens, lotterie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik