Ecoutez Radio Sputnik
    hérisson

    Un hérisson perd ses aiguilles après un traumatisme psychique

    © Flickr/ stefiegraphie
    Insolite
    URL courte
    72959270

    Un hérisson s’est retrouvé presque entièrement chauve après avoir subi un stress important.

    Le pauvre petit hérisson s'appelle Derek, il vient d'Angleterre et sa triste histoire fait serrer le cœur.

    Derek, doté par la nature d'une armure épineuse censée le protéger et lui permettre de conserver la chaleur, a perdu pratiquement toutes ses épines, et ce, expliquent les vétérinaires, dû à un stresse que le pauvre animal aurait vécu dans son enfance.

    Lorsque Lynne Garner, dirigeante de l'organisation caritative Herts Hogline qui s'occupe de soigner des hérissons malades, blessés et devenus orphelins, a trouvé Derek début septembre 2015, il était encore plus petit qu'un hamster.

    Blessé sans doute par un oiseau, la pauvre bête avait une grande plaie infectée. Au bout de quelque temps, Derek a commencé à perdre très vite ses épines.

    "Nous avons d'abord pensé qu'il était atteint de la gale ou de la teigne, mais il y a quelques semaines, le vétérinaire a finalement diagnostiqué une alopécie. En 25 ans d'observation de hérissons, je n'ai jamais vu rien de tel", confie la femme, citée par le quotidien britannique The Daily Mirror.
    Toutefois, malgré tous les malheurs, le petit hérisson reste fort d'esprit.

    "Il a une personnalité très forte. Si je veux le toucher, il s'enroule et rebondit cherchant à me piquer avec ses épines, mais au lieu cela, je ne reçois qu'un petit coup de sa peau douce", poursuit Mme Garner.

    Pour vaincre le stress, Derek a besoin d'un espace tiède où il pourrait errer tranquillement. Lynne Garner a lancé un appel sur son compte Facebook, et peu de temps après, Monique Blackford, bénévole locale, a manifesté sa volonté d'héberger l'animal jusqu'à ce qu'il ne guérisse complétement.

    D'ici le mois de mars, Derek devrait se rétablir, et après que ses épines auront repoussé, il sera possible de relâcher le hérisson dans la nature, espère la femme.

    Lire aussi:

    Une maman chat adopte des bébés hérissons
    Un hamster invite ses amis à un pique-nique
    La science confirme: les chats n’ont pas besoin de nous
    Tags:
    maladies, hérisson, psychologie, animaux, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik