Insolite
URL courte
63610
S'abonner

Nos amis félins n’ayant pas le don de la parole, il n’est pas toujours facile de comprendre leur douleur. Pourtant, grâce aux travaux de scientifiques britanniques, la langue des chats devient désormais un peu plus compréhensible.

Les scientifiques britanniques ont relevé 25 signes qui doivent alerter les propriétaires de chats, car ils indiquent que notre compagnon à quatre pattes éprouve des douleurs. Les résultats de la recherche citée par le quotidien britannique le Daily Mail ont été publiés dans la revue scientifique Plos One.

Voir son chat changer ses habitudes alimentaires, éviter la lumière du jour, crier, gémir ou fermer les yeux devrait alerter les propriétaires de félins: tous ces symptômes sont des évocateurs fiables de douleur, estiment les experts.

En revanche, l'essoufflement, le tremblement ou le grincement des dents ne sont pas des signes suffisants pour affirmer que l'animal souffre.

D'après les scientifiques, les chats sont enclins à cacher les problèmes physiques importants, de ce fait l'étude est destinée à aider les propriétaires ainsi que les vétérinaires à mieux comprendre les animaux.

"Nous espérons que la liste des critères objectifs qui traduisent les signes de douleur les plus spécifiques pourra améliorer la capacité des propriétaires et des vétérinaires à la reconnaître", explique Daniel Mills, professeur de la médecine vétérinaire comportementale.

Afin d'arriver à ces conclusions, 19 experts ont analysé entre décembre 2014 et mai 2015 91 signes potentiels de douleur chez le chat, suite à quoi ils ont établi la liste des 25 signes les plus récurrents.

Lire aussi:

Le Japon fête la Journée du chat
Le chat fan de Michael Jackson
Les animaux les plus moches de la planète
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tags:
douleur, science, chats, animaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook