Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Des Américains veulent déménager au Canada à cause du succès de Trump

    © REUTERS / Jim Young
    Insolite
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    4329

    Aux Etats-Unis, après le succès lors des primaires du candidat à la présidentielle Donald Trump, une forte augmentation des requêtes de recherche "Comment déménager au Canada" a été enregistrée.

    Simon Rogers, responsable de Google, a été le premier qui a prêté attention à cette tendance. Sur son compte Twitter, il a écrit que, pendant les quatre premières heures, le nombre de requêtes de recherche provenant des Etats-Unis a augmenté de 350%.

    Norm Kelly, conseiller de la ville de Toronto, a répondu à la vague d'intérêt pour le Canada sur son compte Twitter relayant le site où on peut s'enregistrer en ligne pour immigrer. Le lien a été accompagné par une mention "pour mes abonnés américains qui écrivent des tweets aujourd'hui".

    Le plus grand nombre de requêtes concernant la démarche à suivre pour déménager au Canada, que Google a reçu, émanait de l'Etat du Massachusetts, où M.Trump a été victorieux lors des primaires. La BBC rapporte qu'une augmentation similaire des requêtes au sujet de l'immigration au Canada a été enregistrée en 2004, quand George W. Bush a été élu pour son second mandat.

    Mardi 1er mars aux USA, le républicain Donald Trump et la démocrate Hillary Clinton ont dominé le "Super Tuesday", jour du plus grand nombre de primaires simultanées dans les deux camps.

    Auparavant, l'animateur radio canadien Rob Calabrese avait créé un site en ligne intitulé "Cape Breton if Donald Trump Wins" (Au Cap-Breton en cas de victoire de Donald Trump) pour se moquer du populiste républicain et surtout vanter les charmes de l'île.

    Le site encourage les Américains à aller s'installer au Cap-Breton (est du Canada) avant que Donald Trump ne soit élu président des Etats-Unis.

    Le phénomène Trump a brouillé les cartes politiques aux Etats-Unis, et l'invitation à rejoindre une terre d'asile adressée aux anti-Trump a vraiment trouvé un écho dans le cœur de biens des Américains.

    Les experts attribuent le succès de M.Trump au fait qu'il n'hésite pas à appeler un chat un chat et à parler des problèmes dont les discussions sont considérées comme incorrectes par d'autres hommes politiques.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Eau de Trump chez l’Oréal? Non, merci!
    S'il était Américain, Jean-Marie Le Pen voterait Donald Trump
    Jean-Marie Le Pen soutient Donald Trump
    Trump, magnat de l’immobilier, pas de l’orthographe…
    Ce mystérieux conseiller qui incite Trump à renouer avec la Russie
    Les 100 premiers jours du président imaginaire Donald Trump
    Tags:
    immigration, Présidentielle américaine 2016, Google, Hillary Clinton, Donald Trump, Toronto, Cap-Breton, Canada, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik