Ecoutez Radio Sputnik
    les Mayas

    La cause de la disparition des Mayas enfin révélée?

    © Sputnik .
    Insolite
    URL courte
    25476
    S'abonner

    Une récente étude américaine conclut que les Mayas ont disparu à cause de l’instabilité politique.

    L'instabilité politique a été fatale à la civilisation Maya, concluent les chercheurs de l'université Baylor dans une étude publiée dans la revue scientifique Global and Planetary Change.

    Les résultats de la recherche américaine rejettent l'hypothèse jusqu'à présent considérée comme principale, selon laquelle le changement climatique, responsable d'un siècle de sècheresse entre 800 et 900, aurait mené à l'effondrement de la civilisation Maya.

    D'après la récente étude, la sécheresse n'a fait qu'aggraver la tragédie entamée longtemps auparavant, mais l'origine de la catastrophe serait l'instabilité politique de l'ancien Etat. Les chercheurs affirment avoir trouvé des preuves qu'une succession de nombreux affrontements armés et de luttes pour le pouvoir avait commencé bien avant les perturbations climatiques.

    La population croissante avait besoin de nouvelles terres cultivables, de ce fait les Maya ont commencé à abattre les forêts. Cette lutte pour la surface cultivable a débouché sur de nouveaux conflits armés ainsi que sur des antagonismes sociaux. La sécheresse a mis le feu aux poudres: le sud et le nord du pays se sont affrontés pour accéder aux ressources qui s'épuisaient. La population a commencé à migrer. Les déplacements ont pris de l'envergure et avec le temps les Maya se sont installés sur la côte de la mer des Caraïbes. Lorsque les conquistadors sont arrivés, la civilisation était déjà en déclin.

    Par ailleurs, l'étude a montré que durant la sécheresse, la population a continué d'augmenter alors que la ville de Chichén Itzá, centre politique et culturel de la civilisation, prospérait. Une preuve, selon les scientifiques, que la catastrophe climatique n'était pas à l'origine de la disparition mystérieuse de ce peuple.

    Lire aussi:

    Des prêtres mayas célèbrent la fin du monde
    Il ne faut pas craindre les Mayas
    Fin du monde: les Mayas n'ont prédit que la fin d'un cycle (ambassadeur)
    Une des plus vieilles sépultures des Mayas découverte au Guatemala
    Tags:
    peuple, civilisation, Amérique du Sud, Amérique centrale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik