Ecoutez Radio Sputnik
    Smog à Pékin

    Des entrepreneurs australiens vendent de l'air frais en Chine

    © AP Photo/ Wang Zhao
    Insolite
    URL courte
    5221

    Deux entrepreneurs ont mis en place une entreprise de vente d'air frais australien en Chine.

    Selon le site Mashable.com, il s'agit de l'idée la plus ingénieuse depuis la vente des bouteilles d'eau.

    John Dickinson et Theo Ruygrok sont les co-fondateurs de Green and Clean Air, une entreprise basée en Australie qui met de l'air dans des boîtes et le vend à des personnes qui souffrent de la pollution de l'air en Asie.

    Cette idée leur est venue il y a un an, quand M.Ruygrok est rentré de Chine. Il a alors compris qu'on pourrait proposer aux Chinois un peu de "cet air frais". M.Dickinson l'a soutenu.

    Un peu plus tard, ils ont commencé à collecter de l'air dans les lieux emblématiques de leur pays. Aujourd'hui, l'entreprise recueille de l'air dans plusieurs sites australiens, y compris Blue Mountains, Bondi Beach, la Tasmanie et Gold Coast. Une boîte d'air frais néo-zélandais est également disponible. Une boîte coûte un peu moins de 20 dollars australiens (environ 13 euros).

    "Nous essayons de vous proposer d'éprouver un sentiment semblable à celui que vous éprouvez quand vous prenez la première profonde bouffée d’air frais dans un endroit propre et pur", a précisé John Dickinson.

    La boîte jetable comprend entre 130 et 140 respirations profondes. Pour respirer l'air frais par le nez et la bouche, il faut utiliser un masque facial en plastique.

    "Nous pouvons prendre de l'air frais n'importe où", a expliqué M.Dickinson. 

    "Mais nous n’utilisons pas un simple compresseur d’une valeur de 300 dollars australiens (200 euros), il s’agit en réalité d’une machine spécialement élaborée à cet effet. L'objectif est de bien recueillir l'air tel qu'il est en réalité au moment où on le respire", a-t-il souligné.

    Selon M.Dickinson, le processus de "production" de l'air frais est beaucoup plus difficile qu'il n’y paraît. 

    "Mettre de l'air frais dans une boîte – cela semble facile. Mais en fait, c'est très compliqué. Pour trouver une solution, nous avons fait appel à un ingénieur mécanique qui travaille avec nous depuis plusieurs mois", a déclaré John Dickinson.

    Le style de l'air varie d'un endroit à l'autre. Il y a, par exemple, le "goût" de la brise marine ou celui de la montagne influencé par les arbres du genre Eucalyptus. Le produit est destiné aux personnes qui vivent dans des zones polluées ou à des touristes qui veulent emporter un petit peu d'Australie avec eux.

    "Certaines personnes affirment qu'elles peuvent effectivement détecter l'eucalyptus quand ils utilisent nos produits. Mais en fait, cela dépend de votre odorat" prévient M.Dickinson.

    "Bien sûr, chaque endroit a son propre ensemble de caractéristiques", a-t-il ajouté.

    Il n'est pas surprenant que la Chine, avec des niveaux de pollution élevé comme à Pékin, est particulièrement ciblée par ce produit novateur, souligne Mashable. 

    La population de la région capitale, qui regroupe Pekin, Tianjin et Hebei, compte 100 millions d'habitants et représente 10% du PIB chinois. La croissance rapide de la région, le développement urbain et industriel ainsi que l'essor du nombre de voitures ont débouché sur une grave pollution atmosphérique. Le taux de pollution de l'air enregistré dans la région est qualifié par l'Organisation mondiale de la santé d'intolérable.

    L'année dernière, Pékin a décrété le niveau d'alerte "rouge", soit le plus haut niveau jamais décrété.

    M.Dickinson a précisé que ce produit était destiné aux représentants de la classe moyenne en Chine, car ces clients étaient très intéressés par des produits qui pourraient améliorer leur santé et leur bien-être.

    "Ils sont préoccupés par leur santé, ils font de la gymnastique, mais ils ne peuvent pas changer l'air qu'ils respirent", a expliqué M.Dickinson. 

    La vendeuse chinoise Vivian Zhou affirme que ses clients étaient fans du produit.

    "La pollution de l'air est très grave aujourd'hui en Chine. C'est pourquoi l'air pur de l'Australie est si populaire", a déclaré Mme.Zhou.

    Cependant, ces deux entrepreneurs ne sont pas les seuls à vendre de l'air frais. Leurs collègues des régions montagneuses de la Chine ont récemment commencé à vendre des sacs en plastique remplis d’air aux habitants des villes chinoises. Les vendeurs d'air du Canada vendent de l'air de Banff (la province d'Alberta, située dans le sud-ouest du pays) et de Lake Louise, situé dans le parc national Banff, à la Chine depuis 2015.

    Le niveau de pollution dans de nombreuses villes est au-dessus de la norme établie par l'Organisation mondiale de la santé, et cela incite les gens à s’offrir une simple bouffée d'air frais, affirme M.Dickinson.

    Lire aussi:

    Pollution de l'air à Pékin: alerte rouge pour la 2e fois en deux semaines
    Pollution record à Pékin
    Augmentation de la pollution en Europe: la Bulgarie en tête de classement
    Tags:
    écologie, pollution, innovations, ventes, air, Green and Clean Air, Theo Ruygrok, John Dickinson, Chine, Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik