Insolite
URL courte
431048
S'abonner

Un thérapeute familial saoudien a publié une vidéo où il donne son avis sur les violences conjugales. Et il n'y va pas de main morte...

Dans cette vidéo, Khaled Al-Saqaby explique qu'il est "conscient que cette question est épineuse et qu'elle contient de nombreux risques".

"Mais si Allah le veut, nous allons surmonter ces difficultés", ajoute-t-il.

Le film a été tourné en début d'année, puis traduit et publié en avril par l'Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI) basé à Washington, aux Etats-Unis.

Dans la vidéo, M.Al-Saqaby affirme que le but principal quand on bat une femme "est de lui donner une discipline et non de se laisser emporter par la colère".

"Les règles islamiques concernant les peines corporelles pour les femmes doivent être respectées", a-t-il souligné.

Le thérapeute affirme que les punitions ne doivent pas être effectuées avec une tige ou un objet pointu. Selon lui, il faut utiliser une brindille ou un mouchoir torsadé.

"Les coups ne doivent pas être donnés avec une tige ou un objet pointu. Mais, malheureusement, certains maris les utilisent".

Des musulmans saoudiens
© REUTERS / Mohamed Al Hwaity

"Le but d'une telle punition est de persuader la femme qu'elle s'est mal comportée avec son mari", a-t-il précisé.

Selon le thérapeute, avant de punir, un mari doit rappeler à sa femme "ses droits et ses devoirs".

"Malheureusement, certaines femmes veulent se sentir l'égale de leurs maris, ce qui est un problème très grave", selon lui.

"Certaines femmes provoquent leurs maris pour qu'ils les battent, ce qui est triste", déplore le thérapeute dans un soudain élan humaniste… 

Lire aussi:

L'Arabie saoudite veut booster sa production pétrolière
L'Arabie saoudite restera fidèle à sa politique pétrolière
De gros changements dans le pouvoir exécutif en Arabie saoudite
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Tags:
femmes, hommes, islam, violences, Middle East Media Research Institute (MEMRI), Khaled Al-Saqaby, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook