Ecoutez Radio Sputnik
    Sarah Seawright

    La plus glamour des criminelles fait le buzz sur Internet

    © Photo. capture d'écran sur YouTube
    Insolite
    URL courte
    5337
    S'abonner

    Vous n'allez jamais le croire mais cette jeune femme a été inculpée pour vol aggravé, agression, enlèvement et entrave à la justice.

    Les apparences sont trompeuses et en voilà un exemple vivant. Et ne vous laissez pas tromper par ses cheveux bien peignés, son visage d'ange aux yeux malicieux et son sourire sournois.

    C'est le "mug shot" (photo prise par la police) de Sarah Seawright. La jolie jeune femme âgée de 24 ans a été photographiée en avril dernier par les policiers du comté de Pulaski, dans l’Arkansas (Etats-Unis) pour conduite sans assurance. Elle a également été condamnée à payer une amende de 365 dollars mais n'a pas daigné se présenter devant les juges. 

    Pourtant, ce n'est pas la première fois que Sarah Seawright viole la loi. Vous serez forcément étonnés en découvrant son casier judiciaire bien rempli.

     

    En 2012, elle a été accusée de vol aggravé, d'enlèvement, d'agression et était par le passée soupçonnée d’implication dans un braquage à mains armé. Elle a plaidé coupable uniquement d’entrave à la justice et a été condamnée en 2014 à cinq ans de probation.

    Son "mug shot" a fait craquer les twittos qui ont qualifié la jolie fille de "détenue la plus sexy" avec le hashtag #PrisonBae («chérie en prison»). Un surnom qui rappellera sans doute Jeremy Meeks qui s'est vu attribuer le titre de taulard le plus beau gosse en mars 2016. 

    #handsome #guilty #jeremymeeks 😍

    Фото опубликовано @_bayqush_ Сен 14 2015 в 7:08 PDT


    Lire aussi:

    13.000 euros de caméras pour le détenu le plus coûteux de France
    Nadejda Savtchenko prête à devenir présidente de l'Ukraine
    Economiser 1,8 md EUR en transformant les ex-prisonniers en entrepreneurs?
    L'Américain ayant arraché le hijab d’une musulmane plaide coupable
    Tags:
    détenus, mug shot, photo, beauté, belle, femmes, prison, Sarah Seawright, comté de Pulaski, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik