Ecoutez Radio Sputnik
    Sputnik collage

    Vouloir voir Chypre, se retrouver en Syrie et mourir... de rire

    © Sputnik. Collage
    Insolite
    URL courte
    3202

    Une histoire digne d'un 1er avril imprimée dans les tabloïds britanniques a créé beaucoup de remous. Le récit de trois jeunes Britanniques en vacances à Chypre, affirmant être montés par erreur à bord d'un bateau à destination de la Syrie, est tout simplement "une joyeuse blague", explique à Sputnik l'un des farceurs.

    La légende veut que trois jeunes Britanniques en vacance à Chypre ont décidé, ivres, après la fermeture de la boîte de nuit, de faire une sortie en mer afin de voir des dauphins, mais se seraient trompés de bateau.

    Au bout d'un moment Lewis Ellis, Alex McCormick et James Wallman, âgés de 19 à 25 ans, ont compris que le bateau n'était pas un navire d'excursion. Ils déclarent avoir été bien perplexes lorsqu'ils se sont retrouvés à Tartus, une base navale russe, à seulement 80 km de la ville de Homs, lourdement touchée par le conflit syrien.

    Les touristes britanniques ont affirmé n'avoir aucune idée de l'endroit où ils se trouvaient jusqu'au moment où l'un d'entre eux a rédigé un message sur Facebook, le réseau social lui communiquant sa position. Les jeunes gens ont commencé à prendre peur et ont finalement été conduits sur la base navale russe avant d'être renvoyés à Chypre, plus de 24 heures après le début de leur excursion.

    "Nous nous ennuyions, et comme nous aimons blaguer, nous avons pensé faire des médias britanniques nos prochaines victimes, parce qu'ils publient des choses sans vérifier les faits. Nous avons inventé toute l'histoire", a déclaré à Sputnik Lewis Ellis.

    Les jeunes hommes ont documenté leur aventure avec des selfies
    © Photo. Facebook
    Les jeunes hommes ont documenté leur "aventure" avec des selfies

    "Ils voulaient cette histoire et ils viennent de la publier."

    La fausse histoire des trois jeunes hommes, qui se sont retrouvés en Syrie, a été publiée par plusieurs tabloïds au cours de la journée et a même été diffusée à la télévision britannique.

    "Ils n'ont douté de rien. Je pensais que l'histoire était si invraisemblable que personne n'allait y croire. C'était évidemment une blague, nous avons été surpris de voir qu'ils y ont crue", a indiqué Alex McCormick.

    Lire aussi:

    En Turquie, une mauvaise blague visant un enfant réfugié choque Internet
    Ce n'était pas une blague: l'Ukraine demande bien réparation à la Mongolie
    La blague du shampooing infini!
    Une blague raciste des nazis finlandais n’entrave pas la circulation routière
    Tags:
    bateau, navires, blagues, Homs, Tartus, Tartous, Royaume-Uni, Syrie, Chypre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik