Ecoutez Radio Sputnik
    Un maire italien tente de vendre sa ville sur Facebook aux Chinois

    Un maire italien tente de vendre sa ville sur Facebook aux Chinois

    © Flickr/ Tom Booth
    Insolite
    URL courte
    0 63

    Faute d'argent, le maire d'une ville italienne cherche désespérément à la vendre sur Facebook aux Chinois.

    Francesco Garofalo est le maire de la ville italienne de San Sossio Baronia (sud du pays) depuis 6 ans. Comme ces derniers temps la ville fait face à de grosses difficultés financières, M.Garofalo a décidé de prendre des mesures d'urgence.

    "AAAAAA… à cause d'un manque d'argent qui dure depuis plusieurs années, on a besoin d'un riche investisseur CHINOIS prêt à reprendre la ville de San Sossio Baronia", a-t-il écrit sur son Facebook.

    Francesco Garofalo a également ajouté qu'il pourrait proposer ses services en tant que maire.

    "Je suis désespéré et me sens inutile en tant que maire dont les fonctions se limitent aux prélèvements des impôts", a-t-il déclaré cité par le site d'information TGcom24

    Le maire envisage cependant de poursuivre ses recherches d'un investisseur "CHINOIS" en postant des annonces dans les journaux.

    Afin de rendre sa cité plus attractive, il a à maintes reprises vanté les avantages de sa commune de 1700 personnes située à 650 mètres au-dessus du niveau de la mer.

    Certains internautes ont cependant conseillé au maire de s'adresser plutôt aux cheikhs tandis que d’autres ont suggéré que l'investisseur potentiel ne prendrait sans doute pas Francesco Garofalo comme maire. Bon courage!


    Lire aussi:

    Ne braquez jamais un McDonald's truffé de membres du GIGN…
    Ce Canadien retrouve son pantalon grâce à Internet
    Google dévoile les tendances de recherches associées à la Russie
    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Tags:
    ventes, investisseur, annonce, ville, Facebook, Chine, San Sossio Baronia, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik