Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kraken

    Prendre son café, surfer sur Google Earth... et trouver le Kraken?

    © Flickr/ JP Freethinker
    Insolite
    URL courte
    573
    S'abonner

    Au large des côtes de l'île de la Déception, près de l'Antarctique, un chasseur de monstres a repéré, à l'aide de Google Earth, une forme rappelant soit celle d'un calmar géant, d'un plesiosauria ou d'un ovni. Les spéculations vont bon train parmi les experts.

    La découverte a été faite le 9 avril dernier par Scott Waring, lorsqu'il étudiait la zone aux coordonnées 63 ° 2'56.73 "S60 ° 57'32.38" W sur Google Earth. On ignore d'où il a obtenu ces coordonnées, mais c'est dans cette zone qu'il a remarqué un énorme objet causant une perturbation massive dans l'océan, rapporte The Daily Mail.

    "Ça ressemble au kraken", a indiqué le découvreur tout en ajoutant que sa longueur pouvait atteindre 120 mètres de la tête jusqu'au bout des tentacules.

    "Je l'ai mesuré. La longueur de ce qui est à la surface est d'environ 30 mètres, cependant, la longueur de ce qui est caché sous l'eau peut être supérieure à 60 mètres avec les tentacules", a-t-il expliqué.

    M.Waring n'a pas exclu non plus que sa découverte soit un plesiosauria, un animal préhistorique éteint.

    Selon le folklore nordique, le Kraken, une immense créature qui hantait les mers nordiques, déchirait les bateaux avec ses longs et puissants tentacules et les faisait noyer dans l'océan.

    Un autre expert conspirationniste a souligné que la créature découverte ressemblait à un objet créé artificiellement, par exemple, un ovni sous-marin qui émergeait des profondeurs de l'océan.

    Kraken, plesiosauria, ovni sous-marin ou peut-être même baleine énorme, quoi que ce soit, quelque chose d'énorme et qui crée tout un émoi habite les eaux près de l'Antarctique.

    Lire aussi:

    Un poisson avec des pieds et un nez humain trouvé en mer des Caraïbes
    Le mystère des squelettes de fées et de loups garous trouvés à Londres
    L'Express a retrouvé des crânes "extraterrestres" en Russie
    Tags:
    monstre, marins, Google, Antarctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik