Insolite
URL courte
485
S'abonner

Les autorités jamaïcaines envisagent d’installer des distributeurs et des bureaux de vente de cannabis, permettant aux touristes d’acheter jusqu’à 57 grammes de marijuana à "consommer" pendant leur séjour.

Ces distributeur pourraient permettre aux touristes détenant une prescription médicale autorisant l’usage de cannabis d’acheter jusqu’à 57 grammes de marijuana. Les personnes qui n'en disposent pas ne seront pas déçues de leur voyage: une simple "autodéclaration" aux autorités jamaïcaines suffira pour obtenir une autorisation d’achat de ces mêmes 57 grammes, assure Winston De La Haye président du Comité médical de la Cannabis Licensing Authority (CLA), chargée de réguler cette industrie, cité par Jamaica Gleaner.

M. De La Haye a ajouté que la CLA avait besoin d’"avancer rapidement" pour combler les lacunes juridiques dans le marché du ganja en plein essor.

De telles installations permettront de contrôler la drogue, largement consommée par les touristes en visite dans le pays, arguent les autorités. Elles devraient également rapporter des revenus non-négligeables à l’Etat.

Cette mesure survient après la légalisation du cannabis en avril dernier. Désormais, chaque habitant a le droit de cultiver jusqu'à cinq plantes de marijuana et posséder 57 grammes de cannabis.

La consommation du cannabis fait partie de la culture du pays. Ainsi, les rastafariens utilisent l’herbe dans la pratique de leur religion depuis la reconnaissance de leur mouvement dans les années 1930.


Lire aussi:

Un député français se procure du cannabis sur le darknet
767 kilos de résine de cannabis saisis en région parisienne
Microsoft dit "oui" aux ventes légales de cannabis
Près de 5.000 manifestants à Prague pour la légalisation du cannabis
Ce village français où il y a plus de cannabis que d’habitants
Cannabis: 59% des Français opposés à une légalisation
Ces religieuses qui cultivent et vendent du cannabis
Le cannabis "à usage médical" fait son entrée à New York
Tags:
légalisation, cannabis, Jamaïque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook