Insolite
URL courte
6833
S'abonner

Un résident de la ville russe d'Arkhangelsk nommé Gérard Depardieu a été conduit au département local des huissiers de justice pour s’être abstenu de verser une peine administrative d'un montant de 300 roubles (4,2 euros), rapporte le service de presse de l'institution.

Gérard Xaviermarselievitch Depardieu, né Andreï Valentinovitch Khristoforov, est une véritable vedette locale. Depuis 2003, l'homme a changé de nom à au moins une vingtaine de reprises, devenant tantôt Vladimir Poutine, tantôt Dmitri Medvedev. Son dernier nom de prédilection est emprunté au célèbre acteur français (devenu en 2013 citoyen russe).

Le service de presse du département précise que l'homonyme de l'acteur français avait été condamné par la justice à verser 300 roubles d'amende pour violation de l'ordre et des délais de soumission des documents aux organes de l'Etat des fonds extrabudgétaires.

"Comme l'homme ne se précipitait pas à verser l'amende de plein gré, il a été conduit de force auprès des huissiers de justice", précise le communiqué.

Après avoir dressé un procès-verbal, les agents de la loi ont conduit le transgresseur devant le tribunal qui a doublé le montant de l'amende.

Lire aussi:

Une femme virée à cause de son prénom à Toulouse
Une petite migrante qui s’appelle… Angela Merkel
Le DiCaprio russe pas si enchanté que ça de la récompense de son sosie américain…
«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Tags:
prénoms, tribunal, dette, justice, région d'Arkhangelsk, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook