Ecoutez Radio Sputnik
    Les hérissons troquent la campagne contre la vie urbaine

    Les hérissons troquent la campagne contre la vie urbaine

    © Sputnik . Pavel Lisitsyn
    Insolite
    URL courte
    0 61
    S'abonner

    Ces nouveaux citadins à piquants passent leurs journées dans les jardins et se rendent la nuit dans les parcs pour trouver de la nourriture et des copains.

    Que change le climat, que l'asphalte évince les forêts et que les gratte-ciel remplacent les arbres, les hérissons nous donnent une bonne leçon: il n'y a pas de situation sans issue.

    Au bout de quelque 15 millions d'années d'évolution, ces petits mammifères montrent qu'on finit toujours par s'adapter à tout.

    On en veut pour preuve une récente étude présentée par la Society for Experimental Biology Annual Meeting. À en croire les chercheurs, les hérissons ont parfaitement réussi à s'adapter à la vie en milieu urbain, rapporte The Daily Mail.

    Pour voir à quoi ressemble la vie d'un petit hérisson des villes, les scientifiques de l'Université de Hambourg ont attaché à certains d'entre eux des capteurs de température. Les résultats des observations ont monté que contrairement à leurs cousins de la campagne, les petites bêtes qui se sont installées en ville ont un habitat réduit (5 ha contre 50 ha). En outre, le jour, les hérissons se cachent dans les jardins privés, alors que vers minuit, quand l'agitation s'estompe, ils sortent de leur planque et se dirigent vers les parcs déserts pour se nourrir.

    Autre fait intéressant, malgré qu'ils disposent d'un accès constant à la nourriture, les hérissons des villes, tout comme ceux des champs, hibernent en hiver. De ce fait, soulignent les chercheurs, pour mieux protéger nos amis à piquants, il est crucial de leur assurer un accès aux parcs et aux jardins et leur permettre de passer l'hiver au calme.

    Lire aussi:

    Un hérisson obèse mis au régime au Royaume-Uni
    La fin du calvaire d'un hérisson stressé sans aiguilles
    Tags:
    animaux, ville, hérisson
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik