Insolite
URL courte
7652
S'abonner

Des généraux ukrainiens ont trouvé le moyen sûr d'agacer les militaires américains lors des exercices militaires de l'Otan qui se déroulent en Ukraine.

Nadejda Savtchenko
© AFP 2020 Genya Savilov
Des militaires américains ont été mécontents du comportement non professionnel des généraux ukrainiens lors des exercices militaires Sea Breeze – 2016, qui se déroulent dans la mer Noire.

Parions que vous n'avez pas pensé que c'était en fait la pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko, devenue célèbre après avoir été accusée de complicité dans le meurtre de deux journalistes russes en Ukraine, qui a annoncé cette nouvelle.

Une fois députée de la Rada Suprême (parlement ukrainien), la patriote se permet désormais de critiquer son cher pays.

"Je ne suis pas seule à être insatisfaite du travail du commandement ukrainien, les Américains en sont également mécontents. Le débarquement a été retardé parce que des généraux sont arrivés à bord du navire avec un retard de 40 minutes et qu'ils se sont mis après cela à faire des selfis", a écrit Nadejda Savtchenko sur sa page Facebook.

Les manœuvres navales internationales sous l'égide des Etats-Unis et de l'Otan ont commencé le 18 juillet. Elles se déroulent en mer Noire au large des côtes ukrainiennes. Cette année, l'événement est consacré aux opérations multinationales de sécurité dans une région en crise. 3.000 militaires, dont 2.000 Américains, Turcs et Roumains et 1.000 Ukrainiens s'apprêtent à y prendre part, ainsi que 25 navires, bateaux et navires d'appui, des avions et des véhicules sur roues.


Lire aussi:

Des chiens ukrainiens prêtent serment à l'américaine
Ce mortier ukrainien dernier cri qui se couvre de rouille au bout d'un mois
Quand des militaires ukrainiens mettent leur véhicule de combat sens dessus dessous...
Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Tags:
général, retard, selfie, exercices militaires, Sea Breeze 2016, OTAN, Nadejda Savtchenko, États-Unis, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook