Ecoutez Radio Sputnik
    Corse

    Flora Hollande en vacances en Corse aux frais de l'Etat?

    © Flickr/ fabrizio.binello
    Insolite
    URL courte
    9526

    L'hebdomadaire Closer a le béguin pour les proches du président de la République et pour le président lui-même. Il publie d'abord des photos en bikini de l'ex-compagne du président, et actuelle ministre Ségolène Royal, puis il révèle la liaison supposée de ce dernier avec Julie Gayet.

    Cette fois le magazine s'en est pris à la descendance présidentielle, plus concrètement à la fille cadette de François Hollande et Ségolène Royal, Flora.

    Arrivée à l'aéroport de Calvi en compagnie de ses amis pour le festival Calvi on the Rocks, Flora Hollande, 24 ans, a été accueillie, véhiculée et hébergée en Corse par la sous-préfète Anne Ballereau.

    La sous-préfète, une pro-Hollande réputée dans la région, a mis ensuite un véhicule à la disposition de la jeune femme.

    Contactée par Closer, Mme Ballereau a affirmé n'avoir pas hébergé Flora Hollande. L'Elysée, contacté lui aussi, n'a pas répondu.

    Jointe par Le Point, la sous-préfète a déclaré qu'elle allait monter voir Ségolène Royal après le 15 août, mais qu'elle ne connaissait pas sa fille.

    Etre fille de président est onéreux pour les contribuables. Pas seulement en France. On a appris récemment qu'une fille du président américain, Sacha Obama, âgée de 15 ans, avait trouvé un emploi dans un restaurant de fruits de mer sur l'île de Martha's Vineyard dans le Massachusetts. On ne sait pas combien elle a touché en servant les clients, mais il est possible de calculer combien a coûté au budget sa surveillance permanente par six agents secrets armés jusqu'aux dents.  


    Lire aussi:

    Et vous, à combien évalueriez-vous la coiffure de M. Hollande?
    Sarkozy ironise sur le coiffeur de Hollande
    Première apparition de Julie Gayet lors d'un déplacement officiel de Hollande
    Tags:
    frais de l'Etat, vacances, Anne Ballereau, Flora Hollande, Ségolène Royal, François Hollande, Corse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik