Insolite
URL courte
Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)
6174
S'abonner

Vendredi dernier, le sénateur américain Fred Q. Calhoun (Etat de l’Alabama) a publié une lettre ouverte à l’adresse de Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), indiquant qu’il n’était pas juste que seul un Etat américain, la Géorgie, ait la permission de se présenter comme équipe indépendante lors des JO de Rio de 2016.

"Quand je regardais les Jeux olympiques avec ma famille hier soir, j'ai découvert avec stupéfaction que seule la Géorgie avait la permission d'y prendre part en tant qu'entité indépendante", s'indigne le sénateur.

Evidemment, l'homme politique ne se doute visiblement pas qu'il existe un autre Etat, situé aux confins du Caucase, qui porte le même nom…

"Les athlètes de l'Etat de l'Alabama, poursuit-il, figurent parmi les sportifs les plus talentueux et les plus passionnés du monde… Au nom d'environ cinq millions de personnes qui habitent en Alabama, nous demandons à ce que notre Etat soit admis aux Jeux olympiques à venir, comme l'est à présent l'Etat de Géorgie."

Bien que le CIO n'ait pas fourni de réponse officielle à cette lettre, la plainte de M. Calhoun a été publiée sur son compte Facebook, et pis encore, elle semble avoir la côte parmi les internautes, surtout parmi ceux qui habitent en Alabama, écrit l'US Daily Mail.

"Merci d'être toujours de notre côté… Le fait que cette bande de communistes qui dirige les JO ait permis à la Géorgie d'y participer et ne l'ait pas fait à l'égard de l'Alabama est tout simplement injuste. Enchanté que vous leur fassiez face", lit-on dans les commentaires de la publication.

Sputnik tient à vous avertir qu'il s'agit en réalité d'un fake. En tout cas, l'US Daily Mail nous a fait rire pour de bon.

Dossier:
Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)

Lire aussi:

JO de Rio: pour se consoler d'une raclée, il se goinfre dans un McDo
JO de Rio: les juges ont-ils des préjugés à l'égard des Russes?
A partir de 2084, les JO d'été seront impossibles
Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook