Ecoutez Radio Sputnik
    Quand le sport extrême coûte la vie

    Quand le sport extrême coûte la vie

    © Photo. Capture d'écran; Youtube
    Insolite
    URL courte
    9418

    La mort du base jumper italien mondialement connu Uli Emanuele, il y a quelques jours en Suisse, a poussé Sputnik à rendre hommage à ces enthousiastes qui font du sport extrême et qui sont devenus victimes de leur soif de nouvelles sensations.

    Emanuele est mort le 18 août suite à un saut libre depuis le sommet des Alpes en Suisse: il a perdu le contrôle et s'est écrasé contre les rochers avant d'avoir réussi à ouvrir son parachute.

    Le sportif de 29 ans a essayé de répéter le truc qui l'avait rendu mondialement connu quelques mois plus tôt, alors qu'il avait réussi à passer dans un trou de montagne de 2,5 m de largeur à une vitesse de 170 km/h.

    Sa mort n'est que la dernière d'une série d'accidents tragiques provoqués par le sport extrême.

    L'américain Dan Osman, l'un des grimpeurs les plus connus dans le monde, a gagné sa popularité grâce à ses ascensions sur des routes difficiles.


    Il a affronté ce type de parcours sans utiliser d'équipement de protection. Pourtant, à la fin, Osman s'est entraîné à sauter depuis un rocher en utilisant une corde dynamique. C'est ainsi qu'est né le rope jumping et qu'a commencé à gagner en popularité.

    Dan Osman, âgé de 35 ans, a travaillé comme charpentier pour gagner sa vie. Il est mort le 23 novembre 1998, en effectuant un saut ordinaire dans le parc Yosemite, mais une erreur de calcul lors du saut lui fut fatale.

    En 2015, dans le même parc, une autre tragédie a eu lieu lorsque Dean Potter a sauté depuis une hauteur de 2.300 m et n'a pas réussi à ouvrir son parachute.

    "Une partie de moi pense qu'il est fou de croire qu'un homme peut voler, alors que l'autre partie est persuadée que nous rêvons tous de voler. Alors, pourquoi ne pas y aspirer?" se demandait-il dans une interview pour le New York Times, en 2008.

    Le base jumper américain Eric Roner est mort en septembre 2015, suite à un saut en parachute lors de la cérémonie d'ouverture d'un tournois de golf en Californie. Auparavant, le sportif âgé de 39 ans a sauté d'une montgolfière muni d'un simple parapluie. C'est apparemment l'histoire de Mary Poppins qui a inspiré Eric Roner pour sa performance.

    En janvier 2016, le célèbre équilibriste français Tancred Mele, fondateur du groupe acrobatique The Flying Frenchies, est mort lui aussi des suites d'un accident. Il travaillait sur un nouveau numéro à bord d'une montgolfière et est tombé d'une hauteur de 30 m.

    Le cycliste Kelly McGarry, qui pratiquait le free ride, est mort le 1er février 2016 en Nouvelle Zélande, suite à un arrêt cardiaque alors qu'il était sur le Fernhill Loop au-dessus de Queenstown. Il n'avait que 33 ans.

    Le base jumping, qui implique un saut en parachute depuis des objets fixés plutôt que depuis des avions, est probablement le sport le plus dangereux du monde entier. Selon The Telegraph, un participant sur 60 en est victime.

    Lire aussi:

    Saut sans parachute: "l'adrénaline vous frappe", c'est euphorique
    «BASE jump»: superbe saut devant des touristes
    Saut en base jump depuis la Princess Tower
    L'ex-Président égyptien Mohamed Morsi est décédé lors d'une comparution au tribunal
    Tags:
    base jump, base-jumper, sports extrêmes, Californie, États-Unis, Suisse, Alpes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik