Insolite
URL courte
11811
S'abonner

Une marche destinée à protéger le shawarma a été organisée dans le sud de l'Ukraine, à Odessa.

Plus de 80 personnes ont participé à la Shawarmarche dans le centre de la ville ukrainienne d'Odessa, près de la statue du duc Armand-Emmanuel du Plessis de Richelieu, fondateur de la ville. Leur objectif était de protester contre la suppression de la vente de ce fast-food à succès par la mairie.

Habillés en maillots "Je suis shawarma", les organisateurs de la Shawarmarche étaient notamment armés de pains ronds arabes et d'affiches clamant "Qui ferme les shawarmas va aller en prison", "A bas la bouffe de supermarché insipide, mangez vos falafels!", ou encore "Êtes-vous prêts à gaspiller votre temps et votre argent dans les restos et les cafés?"

Fin juillet, 88 personnes de la ville d'Izmail dans la région d'Odessa ont été hospitalisées suite à une intoxication alimentaire causée par des kebabs. Le 15 août, le maire-adjoint d'Odessa Oleg Ianchouk a annoncé que tous les points de vente de kebabs devaient être fermés d'ici une semaine pour non-respect des normes sanitaires.

"Pas de kiosques, pas de kebabs", a-t-il tranché.

Cependant, les manifestants accusent les autorités municipales de se focaliser sur la fermeture des kebabs au lieu de s'occuper d'autres problèmes importants de la ville.

"Je suis shawarma", lit-on sur les t-shirts des manifestants, la phrase écrite en… ketchup et moutarde:

Je suis shaurma #шаурмарш #шаурма #марш #jesuisshaurma #shaurmarsh #одесса #одесса1ком #odessa #odessafoto #odessagram #ukraine #odessa1com #odessa1

Фото опубликовано Первый одесский портал (@odessa1com) Авг 20 2016 в 5:43 PDT

 

 

A noter que ces dernières années, grâce aux belles filles et à l'effet des réseaux sociaux, le kebab ou shawarma est passé du statut de bouffe pour étudiants à celui de repas branché, savouré par de dizaines de milliers d'adeptes.

 

La même initiative n'a pas été menée à bon port à Moscou en février dernier, quand la démolition de kiosques à kebabs a provoqué une vive colère sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:

Syrie: le gouvernement crée un impôt sur le kébab
Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Tags:
shawarma, kebab, kiosques, intoxication, marche, Oleg Ianchouk, Izmail, Odessa, Moscou, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook