Ecoutez Radio Sputnik
    Des rennes sauvages tués par la foudre

    En Norvège, la foudre tue plus de 300 rennes

    © Photo. Håvard Kjøntvedt, Miljødirektoratet/SNO
    Insolite
    URL courte
    121894114

    Lors de violents orages en Norvège, 323 rennes sauvages sont morts foudroyés, et les autorités ne se sont pas encore prononcées sur le sort des cadavres de ces animaux.

    Dans une hécatombe inédite en Norvège, 323 rennes sauvages ont été tués d'un seul coup par la foudre dans le sud du pays, rapporte la presse locale.

    "Il y a eu des orages très forts vendredi dans la région. En règle générale, les animaux se regroupent en cas de mauvais temps, et ceux-là ont été frappés par la foudre", a déclaré à la télévision Kjartan Knutsen, porte-parole de la Direction norvégienne de l'environnement.

    Et de préciser que vendredi 26 août, un garde-chasse du plateau Hardangervidda avait découvert plus de 300 rennes morts foudroyés lors de violents orages. 

    "La foudre a tué plus de 300 rennes d'un seul coup. C'est du jamais vu", a indiqué M.Knutsen. 

    Le responsable a supposé que les animaux s'étaient regroupés pour faire face au mauvais temps, mais que la foudre avait frappé le troupeau, ne laissant aucune chance de survie aux rennes qui étaient morts sur le coup, alors que cinq d'entre eux avaient dû être abattus pour mettre fin à leurs souffrances. 

    Quoi qu'il en soit, les autorités norvégiennes ne se sont pas encore prononcées sur le sort des cadavres des pauvres bêtes.

    "Nous allons décider sous peu si on laisse la nature suivre son cours ou bien si nous en faisons quelque chose", a déclaré M.Knusten. 

    ​Le plateau de Hardangervidda est un parc national où quelque 10.000 rennes vivent à l'état sauvage.

    Lire aussi:

    Trois personnes tuées par la foudre en Argentine
    Venezuela : la foudre met le feu à une raffinerie
    Huit personnes tuées par la foudre dans l'église au Malawi
    Tags:
    nature, cadavres, rennes, foudre, orage, Direction norvégienne de l'environnement, Kjartan Knutsen, Norvège
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik