Ecoutez Radio Sputnik
    Des fourmis / image d'illustration

    Des fourmis ont survécu dans un bunker nucléaire sans eau et sans reine

    © Flickr/ Faris Algosaibi
    Insolite
    URL courte
    83668285

    Un groupe de chercheurs internationaux polonais et finlandais avec Wojciech Tchékhovski de l'Académie des sciences à sa tête ont découvert dans un bunker nucléaire abandonné datant de la Guerre Froide une "colonie" extraordinaire de fourmis constituée uniquement d'ouvrières.

    Les fourmilières se forment autour d'une seule ou de plusieurs reines, notamment des femelles procréatives. La majorité de la société fourmilière est constituée de femelles stériles qui sont des ouvrières. En règle générale, les colonies qui ont perdu leur reine en trouvent une nouvelle, parfois même une reine qui appartient à un autre type, ou bien s'éteignent en 6 mois suite à l'absence d'une croissance de leur population. Dans leur nouveau travail publié dans Journal of Hymenoptera Research, les chercheurs décrivent un cas rare où les fourmis ont réussi à survivre malgré l'absence de progéniture.

    Des fourmis ont survécu dans un bunker nucléaire sans eau et sans reine 17.07.2014
    Des fourmis ont survécu dans un bunker nucléaire sans eau et sans reine 17.07.2014

    L'installation de stockage d'armes nucléaires spécifiques "3003 Templovo" abrite une grande population des fourmis. Malgré des conditions difficiles (la température est de 10 degrés environ) et l'absence d'une reine, la colonie découverte dans une des pièces du bunker militaire ne s'est pas éteinte et est forte de près d'un million d'individus. Les chercheurs ont même découvert un cimetière qui dénombre environ 2.000.000 d'individus.

    Des fourmis ont survécu dans un bunker nucléaire sans eau et sans reine 17.07.2014
    Des fourmis ont survécu dans un bunker nucléaire sans eau et sans reine 17.07.2014

    Selon les chercheurs, il s'agit d'un cas unique en son genre. Même sans une reine et dans tel degré d'isolement, les fourmis continuent de maintenir l'ordre au sein de la fourmilière et ne bouchent pas la sortie même en hiver. Les chercheurs n'ont pas réussi à découvrir la source de leur alimentation et n'ont pas découvert de traces de fourmis sur les murs, ce qui confirme qu'il n'y a pas de connexion avec le monde extérieur. Les chercheurs supposent que la population a augmenté grâce au conduit d'aération: c'est aussi la seule raison pour laquelle les fourmis ne se sont pas éteintes.

    Des fourmis ont survécu dans un bunker nucléaire sans eau et sans reine 11.01.2015
    Des fourmis ont survécu dans un bunker nucléaire sans eau et sans reine 11.01.2015


    D'après les auteurs du travail, même s'il y avait une reine, elle ne pourrait pas procréer à cause de la température trop basse et de l'absence de la nourriture. Ils considèrent que ce n'est pas un exemple de colonie habituelle, mais un exemple rare d'un grand groupe d'ouvrières qui ont survécu dans des conditions extrêmes.

    Lire aussi:

    Non à la viande cancérogène, mais oui aux algues et aux insectes
    UE: la consommation d'insectes a des avantages
    Manger des insectes, nouvelle mode en Europe et aux USA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik