Ecoutez Radio Sputnik
    Sous l'empire d'une babouchka russe, la pauvre bête devient obèse

    Sous l'empire d'une babouchka russe, la pauvre bête devient obèse

    © Sputnik. Alexander Polyakov
    Insolite
    URL courte
    21424231

    Les vétérinaires ont diagnostiqué de l'obésité chez un milan noir surnommé Lucie, qui a passé un mois chez une babouchka russe bien trop compatissante...

    Une habitante du village de Krasnyi Yar dans la région de Novossibirsk en Sibérie occidentale, a nourri un milan noir jusqu'à ce qu'il devienne obèse. Le volatile a vécu pendant tout un mois dans une remise, rapporte Alice Bogomolova, porte-parole du Centre pour la réhabilitation des oiseaux sauvages.

    Selon elle, la babouchka "aime tout ce qui bouge" et accordait au pauvre milan des soins dignes d'un chat. Le nouveau chouchou mangeait de la viande et de la charcuterie locale à tel point que son bréchet commençait à disparaître sous sa gorge, un très mauvais signe.

    ​Dans le cadre de sa réhabilitation, l'oiseau suit un régime à base de petites portions de viande de souris et de poisson.

    Etant un prédateur adulte, Lucie ne vole qu'à la distance de quelques mètres. "Mais pas à cause d'un surpoids. Juste parce que ça ne lui sert à rien", poursuit Alice Bogomolova. Les radios ont révélés que l'oiseau souffrait d'une aile avec déviation et avait été blessé à la patte par une balle en plomb. 

    Lucie restera sous surveillance jusqu'à la mi-septembre voire tout l'hiver en fonction de l'évolution de son état.

    Entre temps, le milan est devenu une star chez les habitants locaux qui organiseront une collecte de fonds pour leur oiseau fétiche dans le cadre d'un festival écologique organisé à Novossibirsk par le Centre pour la réhabilitation des oiseaux sauvages.

    Lire aussi:

    Un animal de compagnie en vraie bête qui déchire la Toile
    Des retraités russes se lancent dans le mannequinat
    Comment une imprimante 3D a sauvé la vie d’un toucan
    Tags:
    chats, réhabilitation, obèse, oiseaux, milan, Alice Bogomolova, Sibérie, Novossibirsk
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik