Ecoutez Radio Sputnik
    La justice italienne prend en main le dossier de la masturbation en public

    La justice italienne prend en main le dossier de la masturbation en public

    © AFP 2017 Mandel Ngan
    Insolite
    URL courte
    6114043

    La masturbation en public sans présence de mineurs n'est plus considérée comme un crime.

    Un amendement à la loi a été rendu public par la Cour de cassation, à titre de la cour suprême en Italie, suite à l'affaire de Pietro L., âgé de 69 ans, pris en flagrant délit en mai 2015 dans le campus de l'Université de Catane en Sicile, indique le quotidien italien La Repubblica.

    Condamné par la cour municipale de Catane, l'affaire a été ensuite expédiée à l'instance suprême par les avocats de l'accusé en juin 2015, soit plus d'un an avant que la sentence soit divulguée. L'aspect criminel du délit a été émis de l'affaire en juin 2015 conformément aux changements récents de la loi.

    Pietro L. a été finalement condamné à trois mois de prison et à une amende de 3.420 euros pour avoir effectué son acte devant les étudiants de l'université.

    Par contre, se masturber en présence de mineurs est passible de jusqu'à 4,5 ans de prison ferme.

    A noter également que la masturbation en public constitue un crime grave dans plusieurs pays du monde.

    Lire aussi:

    La Cour suprême italienne reconnaît un mariage contracté par Skype
    Quand la police italienne soigne la plus grave des blessures
    Le Parlement italien donne son feu vert à l'adoption d'un mariage gay ultra light
    Tags:
    public, masturbation, délits, crimes, prison, Cour de cassation italienne, Catane, Sicile, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik